S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

À chaque vélo électrique, son assurance RC…

Quelle assurance pour mon vélo électrique ?

Comme de nombreux Belges, vous enfourchez régulièrement votre bicyclette électrique. Mais êtes-vous correctement assuré ? Tout dépend des caractéristiques de votre bécane…

En ville ou à la campagne, pour des trajets quotidiens ou une balade dominicale, les cyclistes belges ont le vent dans le dos… Et si les vélos sont de plus en plus nombreux sur nos routes, c’est aussi grâce au succès grandissant des modèles électriques. Des bicyclettes « assistées » toujours plus performantes et de mieux en mieux équipées pour répondre aux besoins des rouleurs : aide au pédalage, légèreté, vélos connectés, mode « piéton » ou encore des versions dotées de moteurs autonomes, capables de propulser votre machine. Une offre pléthorique qui cache toutefois des différences cruciales… tant sur le plan réglementaire que sur celui de la sécurité ou de l’assurance. Un vélo électrique n’est pas l’autre, alors voyons cela de plus près !

Sous la barre des 25 km/h ?

La réglementation est assez claire : tous les vélos électriques dont la vitesse ne dépasse pas 25 km/h sont exemptés de l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile spécifique. Que votre bicyclette offre une simple assistance au pédalage ou qu’elle fonctionne de façon autonome sur un moteur plus puissant (modèle appelé « vélo motorisé »). Attention toutefois : cela ne signifie pas que vous ne devez pas vous couvrir ! En effet, en cas d’accident, vous n’êtes pas dispensé de réparer les dommages que vous pourriez causer à des tiers. La solution ? Votre RC familiale : cette police suffit à vous « protéger ». Indispensable, donc ! Jetez néanmoins un œil à votre contrat ou contactez votre organisme assureur pour vérifier que tout est en ordre.

Jusqu’à 45 km/h : vous pédalez ou pas ?

Connaissez-vous les « speed pedelec » ? Ce sont des cyclos dont le moteur (d’une puissance allant jusque 4 000 W) peut atteindre 45 km/h. Vous en possédez un ? Alors vous devez peut-être souscrire une assurance spécifique. Tout dépend du type d’assistance de votre bécane… Une simple aide au pédalage ? Comme pour un vélo électrique « classique » (ou motorisé), vous êtes normalement couvert par votre RC familiale. Ce qui ne vous dispense pas de vérifier la validité de votre contrat. Par contre, c’est une autre chanson si le moteur de votre speed pedelec fonctionne de façon autonome — sous-entendu : vous ne devez pas pédaler pour faire avancer vos deux roues. Dans ce cas, vous êtes tenu de contracter une assurance RC cyclomoteur.

D’autres différences…

Les spécificités du speed pedelec ne se cantonnent pas à la police d’assurance. En effet, vous êtes également soumis aux règles de circulation applicables aux cyclomoteurs, contrairement aux vélos électriques « classiques » ou motorisés. C’est pourquoi vous devez disposer d’un permis de conduire pour enfourcher ces machines qui peuvent vous propulser au-delà des 25 km/h. Une obligation valable pour les modèles autonomes, mais aussi pour ceux qui nécessitent un coup de pédale pour avancer. Autre exigence : l’immatriculation de votre cyclo auprès de la DIV. N’oubliez pas non plus votre casque ! S’il n’est pas obligatoire pour les vélos électriques « classiques » ou motorisés (moins de 25 km/h), il reste vivement conseillé pour tous les types de deux roues…

En résumé

  • Un vélo électrique n’est pas l’autre…

  • La RC familiale suffit sous la barre des 25 km/h

  • Speed pedelec autonome ? Souscrivez une assurance RC spécifique pour cyclomoteur

  • Quelles autres différences pour les cyclos ?

Comment pouvons-nous vous aider ?