Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent

Check-list pour vos futurs jobs d’étudiant

Suivez cette check-list afin de simplifier votre recherche

Suivez cette check-list afin de simplifier votre recherche

Vous n’avez pas assez d’argent de poche pour planifier des vacances entre amis ? Les achats en ligne n’ont pas de secrets pour vous, mais votre budget ne vous en permet pas certains ? Une fois que vous avez décidé de travailler comme étudiant, il convient de considérer les bonnes choses. Nous vous proposons cette check-list afin de simplifier votre recherche.

1.   Pouvez-vous réellement travailler ?

La première et bonne question à vous poser est de savoir si vous êtes admissible au travail d’étudiant. Vous devez en effet avoir terminé les deux premières années de l’enseignement secondaire et avoir quinze ans accomplis. Si ce n’est pas le cas, vous ne pouvez commencer à travailler qu’à l’âge de 16 ans. Vous trouverez ici des informations complémentaires sur le règlement de travail pour étudiant.

2.   Quels sont vos centres d’intérêt ? 

Si vous êtes légalement apte à commencer à travailler, vous pouvez commencer votre recherche de job. Il est préférable de vous demander immédiatement quels sont vos centres d’intérêt. Vous êtes accro aux contacts sociaux et vous êtes en activité permanente ? Le secteur de l’Horeca pourrait vous convenir. Vous êtes à la pointe des dernières tendances mode ? Vous pourriez être le nouvel atout d’une boutique. Vous nourrissez quelques ambitions dans le monde des affaires ? Cherchez en entreprise quels sont les postes ouverts pour les étudiants. Peut-être avez-vous déjà entendu parler des termes ‘étudiant travailleur’ ou ‘étudiant entrepreneur’ ? Vous trouverez plus d’information sur ces statuts ici.

3.   Rédigez votre C.V.

Si vous commencez à envoyer des demandes, il est préférable d’immédiatement y joindre un C.V. Il s’agit d’un aperçu de qui vous êtes, de vos centres d’intérêt, de vos études et d’éventuelles expériences professionnelles. Un Curriculum Vitae bien conçu fera immédiatement bonne impression sur votre futur employeur. Si vous avez certaines compétences en informatique, vous pouvez le créer vous-même. Si vous n’en avez pas envie, branchez un lecteur de carte ID et enregistrez-vous sur www.csam.be. Vous pourrez rapidement y rédiger un C.V. et l’y conserver, le tout gratuitement.

4.   L’entretien d’embauche

Rien de surprenant à ce que votre futur employeur veuille avoir une entrevue en face à face avant de décider de travailler ensemble. Connectez-vous, avant votre entretien, à Student@Work et imprimez une preuve de vos heures de travail restantes en tant qu’étudiant. Votre employeur saura immédiatement si vous avez encore suffisamment d’heures disponibles pour travailler sur une période donnée. Lorsque vous vous rendez à un entretien d’embauche, ayez l’air soigné et enthousiaste.

5.   Que devez-vous retrouver dans votre contrat ? 

Si on vous propose un contrat, ne le signez pas avant de l’avoir lu. Vous pourrez le faire chez vous, mais, en règle générale, vos parents ou connaissances seront plus expérimentés et donc plus aptes à vérifier les conditions d’emploi. Il n’est, par exemple, pas sans importance de s’enquérir du taux horaire, des périodes de préavis à appliquer pour mettre un terme à la collaboration si vous ne deviez pas apprécier le travail à effectuer, mais aussi le nombre de jours ouvrables durant lesquels vous devez être disponible.

6.   Que pouvez-vous gagner ?

Prêt pour votre premier jour de travail ? A tout moment, vous pouvez vérifier le nombre d’heures restantes sur votre compte Student@Work. En tant que jobiste étudiant, vous n’êtes pas autorisé à travailler indéfiniment. Comme pour les adultes, vous devez respecter des règles strictes. Si vous ne le faites pas, vos parents risquent de perdre leurs allocations familiales, voire leurs réductions d’impôt. Vous pouvez, par exemple, travailler un maximum de 475 heures par an et un maximum de 240 heures par trimestre. Le montant total de vos revenus ne peut excéder 11.042,86 euros par an. Vous trouverez plus d’information ici.

7.   Quels sont vos droits ? 

En tant que jobiste étudiant, vous n’avez pas autant de droits qu’un employé classique. Mais bien évidemment, il y a toujours des choses contre lesquelles vous pouvez lutter. Ainsi, si vous avez moins de 18 ans, vous ne pouvez pas travailler plus de huit heures par jour et vous avez droit à une pause après 4,5 heures prestées. Vous avez également droit à un congé payé, même si vous ne travaillez pas ce jour-là. Pour être plus précis, si vous avez un contrat pour tout le mois de juillet, vous avez droit à un salaire pour le jour férié national du 21 juillet. Dans certains cas, vous avez aussi droit à une indemnité de transport quotidien. Vérifiez attentivement votre contrat de travail. Enfin, vous avez toujours droit à une période d’essai de trois jours, sans préavis. Si, après trois jours ouvrables, vous considérez ne pas vous sentir bien, vous avez le droit de simplement vous arrêter.

Découvrez le compte gratuit pour jeunes de Beobank et les cartes Visa ou Mastercard spécialement conçues pour les étudiants.

Ouverture de crédit à durée indéterminée, sous réserve d’acceptation du dossier et d’accord mutuel