Comment booster votre pension ?

Comment booster votre pension ?

Comment booster votre pension ?

Mais tout d’abord, comment connaître le montant de votre pension ? Rendez-vous sur le site interactif de l’Office national des Pensions (ONP) pour accéder à votre dossier et obtenir une simulation de votre future pension. De plus, si vous êtes salarié, vous recevrez automatiquement une estimation de l’ONP à 55 ans. Si vous êtes fonctionnaire, ce sera à 57 ans et si vous êtes indépendant, vous pouvez vous adresser à l’Inasti 5 ans avant l’ouverture de votre droit à la pension. Une fois le montant de votre future pension légale à peu près connu – il peut encore évoluer en fonction de vos dernières années de carrière –, vous aurez une idée du montant nécessaire pour combler le fossé chaque mois afin de pouvoir maintenir votre niveau de vie. Voire de l’améliorer.

 

Optez pour des systèmes de  pension complémentaire avec avantage fiscal. Différents systèmes ont été mis en place par les gouvernements successifs pour encourager fiscalement l’épargne investie dans les pensions complémentaires (2e et 3e piliers). Il y a l’assurance-groupe dont les primes peuvent êtres prises en charge en tout ou en partie par votre employeur et ses « équivalents » pour les indépendants, l’engagement individuel de pension (EIP) et la pension libre complémentaire pour indépendant (PLCI). Il y a aussi, bien sûr, la très populaire épargne-pension qui vous permet d’investir chaque année un montant plafonné (940 € en 2016) dont vous récupérez 30% en avantage fiscal (soit 282 €).

 

Investissez dans la brique. Les emprunts hypothécaires aussi vous donnent droit à des réductions d’impôts qui vous permettent d’alléger la charge d’intérêt. De plus, les taux hypothécaires étant actuellement très bas, le coût du crédit est avantageux. Si vous êtes encore relativement jeune, acheter votre propre maison n’a jamais été aussi abordable et c’est une façon rentable d’épargner puisque votre patrimoine augmentera au fur et à mesure du remboursement du capital emprunté. Sans compter que votre bien immobilier devrait acquérir de la valeur avec le temps. Si vous êtes déjà propriétaire, songez à investir dans un immeuble de rapport : vous pourriez être doublement gagnant puisqu’en plus, les loyers que vous percevrez couvriront en plus ou moins grande partie vos remboursements mensuels.

 

Investissez progressivement et régulièrement. S’il vous reste de quoi mettre encore un peu d’argent de côté chaque mois, optez pour un plan d’investissement périodique  qui vous permet d’investir chaque mois dans un ou plusieurs produits d’investissement de votre choix. Même si cet investissement  ne donne pas droit à un avantage fiscal, il  permet au fil du temps de vous constituer un joli capital. Il existe de nombreux produits et formules  d’investissement pour chaque type d’investisseur (d’averse au risque à dynamique). Et n’oubliez pas : plus tôt vous commencez à investir , plus le capital que vous aurez constitué à l’âge de la pension devrait être élevé.

 

Nous vous rappelons que les produits d’investissement sont exposés à des risques, en ce compris la perte possible du capital investi. Les produits d’investissement ne sont pas des dépôts bancaires et ne sont pas garantis par Beobank NV|SA.