Pour une meilleure expérience de navigation, nous vous invitons à utiliser un autre navigateur compatible comme Firefox ou Google Chrome.

S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Rouler autrement, investir autrement

Investissez comme vous vous déplacez

Avez-vous déjà songé à la manière dont vous effectuerez vos déplacements en 2030 ? Différemment qu’aujourd’hui. Les investisseurs ont tout intérêt à en tenir compte. En suivant au mieux les tendances, ils pourront en tirer parti.

La société de consultance PwC observe trois tendances importantes dans les nouvelles façons d’utiliser la voiture. La première est la percée des véhicules électriques. D’après ses prévisions, d’ici 2025, 17 % des nouvelles voitures immatriculées en Europe seront uniquement électriques. En Chine, qui devrait connaître l’augmentation la plus forte de la flotte automobile, ce chiffre s’élèverait même à 19 %. En cause, des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de CO2. Les États-Unis sont à la traîne. PwC table dans ce pays sur un taux de pénétration de 5 % seulement parce que les aides publiques en faveur de la transition y sont plus faibles.

La deuxième tendance concerne les voitures autonomes, mais elle est beaucoup plus lente que les prévisions initiales, estime PwC. En effet, le matériel, les logiciels et les infrastructures routières ne sont améliorés que progressivement. La société de consultance ne s’attend à une véritable percée que d’ici l’année 2035.

La troisième tendance est celle de la mobilité partagée. Désormais, il est devenu plus important de pouvoir disposer d’un véhicule au moment où on en besoin que de le posséder soi-même. Il existe deux variantes de cette nouvelle forme de mobilité : la variante active, où l’on conduit un véhicule que l’on partage avec d’autres utilisateurs, et la variante passive, où l’on se fait conduire par d’autres automobilistes, comme avec Uber. PwC s’attend à ce que la première forme se développe fortement en Europe, où elle devrait représenter 10 % du nombre de passagers-kilomètres en 2025. La seconde variante aurait de meilleures perspectives de développement en Chine.

Et les investisseurs ?

Les investisseurs qui souhaitent miser sur ces thèmes doivent faire des choix importants. Allez-vous investir directement ou indirectement (via des fonds) dans des actions d’un groupe automobile établi qui effectue sa transition vers l’électrique ? Ou plutôt opter pour un investissement dans des entreprises telles que Tesla, spécialisée exclusivement dans les véhicules électriques ?

Vous pouvez aussi jeter votre dévolu sur les actions de sociétés de la chaîne d’approvisionnement – par exemple, les fournisseurs de matériaux pour batteries –, mais sachez qu’il existe ici différentes technologies. Une autre possibilité réside dans les actions d’entreprises qui installent des bornes de recharge pour voitures électriques. La société néerlandaise Alfen pourrait alors entrer en ligne de compte.

Un autre thème sur lequel on peut miser est celui des plates-formes de partage, dont Uber est sans doute la plus connue.

À plus long terme, les véhicules autonomes devraient également effectuer une percée. Pour cela, toute une série de capteurs sont nécessaires. Les entreprises actives dans ce domaine peuvent s’en trouver favorisées.

Pétrole et immobilier

Vous devriez peut-être penser aussi à l’immobilier. Aurons-nous encore besoin de nombreuses tours de parking ou de possibilités de stationnement souterrain si la percée des voitures autonomes se confirme ? Ou si les villes bannissent de plus en plus les voitures de leur centre ?

Quid des producteurs de pétrole ? Le passage à la voiture électrique devrait entraîner une baisse importante de la demande de pétrole, mais celle-ci donnera peut-être lieu à des sous-investissements qui pourraient avoir pour effet de fortes hausses de prix en cas de pics de la demande.

Thème

L’avenir dira à quel rythme et dans quelle mesure ces tendances se poursuivront. La mobilité restera de toute façon un thème important au cours des prochaines années et elle attirera de ce fait les investissements. Ainsi, les constructeurs automobiles établis dépensent des milliards pour faire face au défi des véhicules électriques et autonomes.

De nombreuses entreprises en sont encore au stade des semis. Reste à voir lesquelles d’entre elles réaliseront les meilleures récoltes. Vous pouvez miser sur cette tendance en investissant aussi bien dans des actions particulières que dans des fonds spécialisés. Votre conseiller pourra vous fournir de plus amples informations.

Comment pouvons-nous vous aider ?