Pour une meilleure expérience de navigation, nous vous invitons à utiliser un autre navigateur compatible comme Firefox ou Google Chrome.

S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Le gratin du cyclisme se retrouve à Gand… avant les JO de Tokyo !

piste

L’un des principaux meetings du cyclisme sur piste aura lieu du 16 au 18 avril à Gand. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les meilleurs cyclistes belges en vue des Jeux de Tokyo…

Le Belgian International Track Meeting se tiendra bien au Wielercentrum Eddy Merckx de Gand. Alors que le coronavirus a entravé la plupart des compétitions au cours de ces derniers mois… Le meeting gantois est une incroyable opportunité pour les coureurs de la Belgian Cycling ! L’occasion de mettre en lumière leur talent et de se préparer pour les JO. « Nous organisons cet événement pour permettre à nos cyclistes olympiques de s’exprimer en vue des Jeux de Tokyo, célébrés cet été à cause de la pandémie de coronavirus », explique Koen Beeckman, directeur général de l’ASBL Cycling Vlaams Wielercentrum et organisateur du meeting. « Ce sera aussi une excellente occasion pour tous les autres : celles et ceux qui veulent briller avec les JO de Paris en 2024 en ligne de mire. »

Plusieurs disciplines au programme

Diffusé en direct sur la chaîne Sporza, ce meeting international mettra à l’honneur plusieurs des principales épreuves du cyclisme sur piste, dont l’omnium et la madison (aussi appelée la course à l’américaine). « Ces deux disciplines d’endurance sont essentielles pour nos coureurs, notamment parce qu’elles seront également présentes à Tokyo », précise Koen Beeckman.

  • L’omnium est une discipline individuelle constituée de plusieurs épreuves de la piste. Chacune comptant pour un certain nombre de points et permettant d’établir un classement final… « On peut la comparer à l’heptathlon ou au décathlon en athlétisme », affirme Lotte Kopecky, championne de Belgique de cyclisme sur route en 2020 (course en ligne et contre la montre). « Chez nous, la discipline est composée de quatre épreuves distinctes : le scratch, le tempo, la course à élimination et la course aux points. Celui qui obtient le plus de points décroche la victoire ! » La coureuse originaire de Rumst voit la Belgian International Track Meeting comme une préparation parfaite avant les Jeux de cet été à Tokyo : « Le but est de rester en forme et de pouvoir ensuite pleinement se concentrer sur les JO ! »
  • Le madison oppose des équipes de deux pistiers qui se relaient pour parcourir une cinquantaine de kilomètres. « Contrairement à l’omnium, nous ne sommes pas en solo. Mais le binôme n’est pas présent simultanément sur la piste. Les coureurs alternent : celui sur le côté peut à tout moment relayer son coéquipier », complète Robbe Ghys, champion de Belgique de l’américaine en 2018 avec Moreno De Pauw. « L’épreuve compte un total de 200 tours de piste. C’est l’équipe qui obtient le plus grand nombre de points aux classements intermédiaires qui l’emporte ». La perspective du Belgian International Track Meeting ne semble pas effrayer le cycliste limbourgeois : « Ce sera une course acharnée ! »

Une opportunité « unique »

La pandémie de coronavirus n’a pas épargné le sport. Les mesures sanitaires ont bouleversé le calendrier cycliste et le Belgian International Track Meeting fait figure d’oasis dans le désert des compétitions sportives… «  C’est clair que l’épreuve a gagné encore plus d’importance dans le contexte actuel. Je crains même que ce soit l’une des rares compétitions organisées avant les Jeux olympiques. Le programme proposera peut-être encore juste le Championnat d’Europe à Minsk. Mais ce sera tout ! En Belgique, nous avons heureusement quelques vélodromes accessibles pour pouvoir tester nos jeunes », affirme Peter Pieters, entraîneur national du cyclisme sur piste.

Se qualifier pour les JO

« Nous nous sommes donc entraînés sérieusement ces dernières semaines en vue du meeting gantois », poursuit cet ancien champion des Pays-Bas sur route et sur piste. Et pour cause : les athlètes doivent profiter de ces compétitions en vue des JO de cet été. « Pour les filles ? Deux tickets pour les Jeux sont pratiquement acquis. C’est un peu différent du côté des garçons. Quatre d’entre eux sont encore en lice pour deux places. La décision finale tiendra donc aussi compte de leurs prestations à Gand. »

Rendez-vous donc le samedi 17 avril prochain sur la chaîne Sporza de 13h30 à 18h !

Comment pouvons-nous vous aider ?