S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

L’épargne-pension s’adresse avant tout aux jeunes

La différence entre 10 ou 30 années d’épargne-pension est énorme

Vous voulez épargner en vue de votre retraite ? Vous avez tout intérêt à vous y mettre le plus tôt possible. Au bout du compte, la différence entre 10 ou 30 années d’épargne est gigantesque.

N’importe qui peut se constituer, par l’épargne-pension, un capital supplémentaire jusqu’à l’âge de départ à la retraite. Une sage décision, car en Belgique, la pension légale est faible. Qui veut maintenir son train de vie a tout intérêt à mettre de l’argent de côté.

L’épargne-pension est en outre fiscalement encouragée. En mettant de côté jusqu’à 990 euros en 2020, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 30 % sur les montants versés. Si vous versez le montant maximum, vous paierez donc 297 euros d’impôts en moins, soit 990 x 30 %. Il existe par ailleurs un autre plafond, de 1 270 euros celui-là. Le versement d’un montant compris entre 990 et 1 270 euros donne droit à une réduction d’impôt de 25 %. Si vous versez 1 270 euros, votre avis de paiement sera donc allégé de 317,50 euros. Le dépassement du plafond de 1 270 euros ne procure aucun avantage fiscal.

Vous avez le choix entre l’épargne-pension via un fonds d’épargne-pension ou un via une assurance épargne-pension. Dans le premier cas, les montants versés seront investis dans des actions et des obligations, et le capital constitué dépendra entièrement de l’évolution des marchés financiers. Dans le second cas, votre argent est placé dans une assurance-épargne assortie d’un taux minimum garanti. Vous pouvez aussi toucher en plus une participation bénéficiaire si la compagnie d’assurance parvient à réaliser un bénéfice en réinvestissant votre argent.

Votre choix dépend de votre attitude face au risque. Un fonds d’épargne-pension peut vous rapporter plus, mais si l’évolution des bourses est défavorable, vous pourriez perdre de l’argent. Le rendement potentiel d’une assurance épargne-pension est plus limité, mais votre capital ne risque pas d’être entamé.

Vous pouvez effectuer vos versements à partir de votre 18e anniversaire et jusqu’au 31 décembre de l’année au cours de laquelle vous atteignez l’âge de 64 ans. Il vous est toutefois recommandé de vous y mettre le plus tôt possible. Si vous effectuez dix versements de 990 euros – dans un souci de simplification, nous n’avons pas tenu compte de l’indexation –, vous aurez épargné 9 000 euros. Dans l’hypothèse d’un rendement annuel de 2 %, cela vous procurerait un capital de 10 840 euros, et de 12 452 euros si le rendement est de 5 %. En revanche, si vous épargnez ce montant pendant trente ans, vous vous constituerez un capital de 29 700 euros. Dans l’hypothèse d’un rendement annuel de 2 %, cela vous procurerait une somme de 40 162 euros, et de 65 774 euros si le rendement est de 5 %. Le fait de commencer tôt fait donc toute la différence.

Les rendements de 2 et 5 % que nous avons pris ici comme exemples fictifs pour illustrer l’effet d’un effort d’épargne à long terme paraîtront peut-être élevés dans le contexte actuel. L’association des gestionnaires de fonds Beama a cependant fait savoir à la fin du mois de juin qu’en Belgique, les fonds de pensions ont atteint un rendement annuel moyen de 4,9 % sur les dix dernières années. Ce résultat monte même à 6,1 % si l’on considère les 25 dernières années.

Le gouvernement fédéral a d’ailleurs promis d’apporter sa contribution en simplifiant les obligations administratives liées aux pensions complémentaires, ce qui sera bénéfique pour leur rendement.

Comment pouvons-nous vous aider ?