Que se passe-t-il si je ne rembourse pas mon crédit à temps ?

Que se passe-t-il si je ne rembourse pas mon crédit à temps ?

Que se passe-t-il si je ne rembourse pas mon crédit à temps ?

En cas de retard, de suspension ou de cessation de paiement, il est important que vous preniez rapidement contact avec la banque. Si vous prenez l'initiative, le prêteur sera généralement plus disposé à trouver une solution à l'amiable, comme un octroi de facilités de paiement ou une prolongation de la durée du prêt.

Mais sachez que toute modification des conditions du crédit peut vous coûter de l’argent. Un taux moins avantageux pourrait vous être appliqué. Vous pourriez aussi être redevable de frais supplémentaires.

Comment la banque intervient-elle ?

Rassurez-vous: la banque ne peut pas mettre d’office votre habitation en vente. Son intervention est strictement régie – et limitée – par la loi.


  1. Sans intervention de votre part, vous recevrez d'abord un rappel de l’existence des échéances impayées.

  2. Dans les trois mois suivant l’échéance, le prêteur vous adressera une mise en demeure, par lettre recommandée, avec un rappel des conséquences du non-paiement.


  3.  


Vente forcée

Un retard de paiement de quelques mois n’entraîne pas tout de suite la vente forcée de votre bien immobilier. Une telle action exige une procédure, qui passe d'abord après résiliation du crédit par une tentative de conciliation devant le juge des saisies, la désignation d’un notaire chargé de la vente, etc.

Risquez-vous d’être fiché ?

Si vous n'avez pas entièrement remboursé une mensualité dans les trois mois qui suivent son échéance, la banque sera obligée de le notifier à la Centrale des crédits aux particuliers de la Banque nationale qui l’indiquera dans son volet négatif (« liste noire »). Vous aurez alors davantage de difficultés à obtenir un nouveau crédit. Votre dossier reste affiché jusqu’à un an après le règlement du dépassement.

Votre banquier peut vous aider

Si votre capacité financière diminue suite à des circonstances imprévues, n’attendez pas qu’il soit trop tard : contactez votre banquier pour en discuter avec lui. Ensemble et dans un esprit de compréhension mutuelle, vous pouvez chercher une solution pour réduire votre charge financière mensuelle. Plusieurs solutions peuvent en effet être envisagées dans le cas d’un crédit hypothécaire. Il faut évidemment toujours une étude du crédit et il faut un accord du comité du crédit.

 


  • Report du paiement du capital : la mensualité se compose d’une partie de capital et d’une partie d’intérêts. Pour réduire le montant mensuel, un report temporaire du remboursement du capital peut être envisagé. Le report des intérêts, lui, n’est cependant pas possible.

  • Prolongation de la durée du crédit hypothécaire : il peut être intéressant de prolonger la durée de votre crédit. Le remboursement du capital sera alors étalé dans le temps, ce qui réduira bien entendu votre charge mensuelle.

  • Remboursement (partiel) anticipé : si vos moyens financiers vous le permettent (épargne disponible), vous pouvez aussi envisager un remboursement (partiel) anticipé de votre crédit hypothécaire, ce qui fera baisser la charge mensuelle ou la ramènera à zéro.


  •  


 

Vous trouverez plus d’informations sur le site de Febelfin.