Investir et Épargner

Un revenu complémentaire durant vos vacances ? Louez votre maison !

Un revenu complémentaire durant vos vacances ? Louez votre maison !

Un revenu complémentaire durant vos vacances ? Louez votre maison !

Imaginez : vous êtes en vacances, en mode détente, et vous gagnez 500 euros supplémentaires par semaine. Qui n’en a jamais rêvé ? Le secret ? Louer votre maison ou votre appartement durant votre absence.

Il est très simple de louer votre maison ou votre appartement en utilisant une platforme de location. Mais certaines règles doivent être respectées selon la Région dans laquelle vous habitez. A Bruxelles, par exemple, l’administration est plus impliquée et vous avez besoin d’un permis. Enfin, le logement doit répondre à certaines normes précises en matière de protection incendie, d’hygiène et d’entretien. 

Vous souhaitez donner un coup de pouce à votre compte d'épargne ou  laisser votre maison vide pendant vos vacances ? Nous vous donnons quelques conseils pratiques pour louer votre maison sans souci tandis que vous profitez de vos congés. 

1. Il est toujours préférable de travailler avec un intermédiaire tel qu’un agent immobilier ou un site web reconnu tel qu’Airbnb. Vous bénéficiez ainsi d’une garantie supplémentaire en cas de litige ou de situations conflictuelles. Attention : n’oubliez pas de lire les conditions générales, car ces sites exigent le plus souvent une commission (variable) sur les loyers perçus. 

2. Si vous êtes vous-même locataire, vous n’avez pas la main et vous ne pouvez pas ‘sous-louer’ votre maison ou votre appartement. En tant que locataire, vous devez demander une autorisation écrite en ce sens au propriétaire. Lisez attentivement votre bail ou rédigez un document distinct. En mettant chaque clause sur papier, vous évitez les discussions ultérieures. 

3. Rédigez une description des lieux (aussi nommé ‘état des lieux’) et prenez des photos de votre intérieur. Ce document vous permettra de comparer la situation au début du contrat de location avec la situation à la fin de celui-ci et vous permettra de déterminer les dommages éventuels. Dans de nombreux cas, cet état des lieux évitera des malentendus par la suite. 

4. Lorsque vous louez un bien immobilier via Airbnb, celui-ci et son contenu sont assurés pour un million de dollars (environ 800.000 euros) contre les dommages matériels. Mais on retrouve également des conditions strictes pour assurer le paiement par le fonds de garantie. Ainsi, la garantie locative d’Airbnb ne couvre pas les espèces et autres titres, les œuvres d’art, les bijoux, les animaux domestiques ou la responsabilité personnelle. Vérifiez toujours ce qui est couvert par le fonds de garantie de l’organisme intermédiaire et par votre propre assurance. 

5. Soyez toujours critique à l’égard du locataire potentiel. Demandez-lui toujours des informations complémentaires : combien de personnes vont l’accompagner, a-t-il des animaux domestiques, quel est le but de leur voyage ? Avec Airbnb, vous pouvez ajouter des règles de maison et définir des conditions strictes envers celui ou celle qui va louer votre bien. En outre, vous chercherez des commentaires sur les locataires. Vous pouvez aussi consulter leur profil Facebook. En cas de doute, vous pouvez refuser le locataire. Avant la location, vous pouvez également exiger une caution. Cela permettra d’éviter bien des tracas par la suite. 

6. Fournissez aux locataires les informations nécessaires pour se retrouver dans la maison et ajoutez-y les modes d’emploi de vos électroménagers, de votre chauffage, de l’éventuelle domotique… Si vous avez le WiFi, n’oubliez pas de préparer les paramètres de connexion. Si vous voulez réellement marquer des points auprès de vos locataires, rassemblez quelques brochures avec les activités clés de la région ou dressez une liste des meilleurs restaurants du coin. Dernière chose : n’oubliez pas le calendrier de collecte des ordures ménagères. 

7. De jolies photos et un beau texte promotionnel finiront de convaincre vos locataires potentiels de louer votre maison ou votre appartement. Quittez une maison propre. Il n’est pas nécessaire de vider complètement vos armoires et votre réfrigérateur. Prévoyez aussi de l’espace dans une armoire ou une commode. Il est en effet préférable d’enfermer les objets de valeur dans un endroit fermé à clé. 

8. N’oubliez pas de prévenir vos voisins ni de demander à une personne de confiance de surveiller discrètement les lieux pendant votre absence. Laissez un numéro de téléphone pour que les locataires puissent vous contacter en cas de questions et/ou de problèmes. 

9. Avertissez votre courtier d’assurances. En principe, pas besoin de payer une prime supplémentaire, mais il est important qu’il soit au courant de la location. Une bonne assurance familiale et une assurance incendie efficace sont indispensables. 

10. Quid des impôts ? Si la location de votre maison ou de votre appartement présente un avantage financier, il est préférable de déclarer ce revenu à l’administration fiscale. 

  • Les revenus mobiliers comme la location des meubles. 
  • Les revenus immobiliers tels que la location de l’immeuble. 
  • Les revenus liés aux services comme le petit déjeuner ou le ménage à la fin du séjour (celui-ci bénéficie d’un taux préférentiel de 10%). 

Il est temps de faire vos valises… Bon voyage ! 
 

Comment pouvons-nous vous aider ?