Face au coronavirus ? « Profitez » d’un répit fiscal pour votre entreprise…

Allégez votre « facture » fiscale face au covid-19

La crise du coronavirus met à mal la trésorerie des PME. Pour surmonter ces difficultés financières ? Des « facilités » fiscales peuvent vous offrir une certaine marge de manœuvre…

Les acteurs publics se mobilisent pour seconder les indépendants et les entreprises dans l’épreuve du coronavirus. Vous êtes certainement au courant des primes régionales et des diverses mesures sociales : du droit passerelle au chômage temporaire en passant par les facilités de paiement (ONSS, cotisations sociales, etc.). Et sur le plan fiscal ? Certaines aides ont également le mérite d’exister… 

Vos obligations sur pause ?

Un peu de répit (jusqu’au 31 décembre) pour faire face à vos dettes fiscales. C’est l’une des principales interventions du fisc ! Des difficultés pour régler vos impôts ? Verser la TVA ? Ou payer votre précompte professionnel ? Vous pouvez (sous certaines conditions) obtenir des facilités de paiement ; l’exonération des intérêts de retard ; et des remises des amendes pour vos impayés. Comment en profiter ? Remplissez un formulaire pour chaque dette et renvoyez-le à votre Centre régional de recouvrement. Autre « nouveauté » TVA ? Pas d’acompte de décembre cette année. Sans oublier la dispense temporaire de versement du précompte professionnel pour les employeurs.

Vos investissements soutenus

Cash-flow is plus que jamais king… mais les investissements restent une priorité pour continuer à avancer. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des outils pour encourager l’engagement de capitaux. Lesquels ? Un nouveau système de tax shelter « covid-19 » et la majoration de 25% de la déduction pour investissement pour les immobilisations acquises jusque fin 2020. Notez également au passage l’augmentation de la déductibilité fiscale des frais de réception (de 50 à 100%) ainsi qu’une exonération d’impôt pour les chèques « consommation » offerts à votre personnel.

Quand le passé compense le présent…

De quoi s’agit-il ? Votre bénéfice de 2019 est synonyme de « charge fiscale » cette année. Mais 2020 rime avec difficultés ! Pour compenser ce décalage : le fisc a sorti de sa besace le « carry back ». Un mécanisme qui permet de détaxer une partie de vos bénéfices du passé en prévision de vos pertes actuelles. La « réserve de redressement » est un dispositif semblable permettant de reconstituer plus facilement (dans le futur) les fonds propres que vous utilisez en ce moment pour garder la tête hors de l’eau. N’hésitez pas à en parler à votre comptable.

Quoi d’autre ?

Merci de tenir compte que ces mesures peuvent encore changer en fonction de l’évolution de la crise du coronavirus.

 

Comment gérer vos liquidités?

Découvrez nos solutions

Comment pouvons-nous vous aider ?