Départ à la pension ? Anticipez vos cotisations !

Bientôt retraité? Attention au calcul de vos cotisations sociales

Bientôt retraité? Attention au calcul de vos cotisations sociales

C’est décidé : vous prenez votre retraite ! Mais que deviennent les cotisations sociales payées au cours de votre dernière année ? Sortez votre calculatrice pour éviter les mauvaises surprises !

Vous le savez certainement : depuis 2015, vos cotisations sociales d’indépendant sont calculées sur base de vos revenus réels de la même année. Vous payez d’abord des cotisations provisoires, en fonction de vos gains de trois ans plus tôt (voir le graphe ci-dessous). Deux ans plus tard, vous recevez une régularisation. Vous avez trop cotisé ? Alors vous retouchez la différence. À l’inverse, si vous avez versé un montant trop faible, vous devrez rembourser le complément. Évidemment, l’année où vous prenez votre retraite est une situation un peu spéciale… Il ne faudrait pas qu’une régularisation future vienne gâcher votre pension bien méritée.

 

 

Bientôt retraité ? Demandez la fin des régularisations

C’est la première information à retenir : sous certaines conditions, vous pouvez choisir de ne plus faire régulariser vos cotisations. Concrètement ? Imaginons que vous cessiez vos activités au 30/10/2017. Les montants payés en 2017, ainsi que pour les années précédentes encore non régularisées, au titre de cotisations sociales, deviennent définitifs et ne seront plus revus. Vous pouvez donc stopper votre activité l’esprit tranquille. Voici les conditions à remplir pour y avoir droit :

  • Vous partez à la pension au plus tard le 1er janvier 2019.
  • Vous arrêtez votre activité dès votre retraite.
  • Votre demande porte sur les années non régularisées.
  • Vous n’avez obtenu aucune réduction de cotisations au cours de ces années.

Enfin, introduisez votre demande auprès de votre caisse d’assurances sociales au plus tard le premier jour de votre retraite.

 

Un homme surpris est à moitié pris !, de Thomas Fuller

 

Mais ne foncez pas tête baissée !

Si vous renoncez aux régularisations de vos cotisations… c’est dans les deux sens. Vous ne devrez plus payer aucun surplus, mais vous ne pourrez pas non plus profiter d’un éventuel remboursement en votre faveur. Vous avez donc intérêt à sortir votre calculatrice pour mesurer l’impact des régularisations. Il ne faudrait surtout pas passer à côté d’une somme à votre avantage. Tenez compte de vos revenus, des cotisations payées pour les années concernées, mais aussi de l’effet possible de la renonciation sur le calcul de votre pension. Vu la complexité de cette évaluation, n’hésitez pas à en parler à votre comptable…

En bref:

  • Fonctionnement du calcul des cotisations sociales
  • Renonciation aux régularisations
  • Attention à bien calculer