Confinement : des outils pour collaborer à distance

Poursuivre la collaboration en travaillant de la maison, c’est possible grâce à ces six outils collaboratifs

Covid-19 oblige, tous vos collaborateurs travaillent actuellement de la maison. Mais il existe des solutions pour poursuivre le travail en équipe, malgré le confinement.

Travailler de la maison ne signifie pas forcément travailler en reclus. Des outils informatiques permettent de collaborer à distance. Réunions, projets, ou simple conversation entre collègues… Comme si vous y étiez !

Zoom

C’est l’application qui explose avec le coronavirus. Le nombre de téléchargements a été multiplié par 12 en un mois, devenant l’app la plus téléchargée aux Etats-Unis. Ses atouts ? Son ergonomie intuitive et son offre. Même si vous optez pour la version gratuite, vous aurez accès à un nombre illimité de réunions pouvant accueillir jusqu’à 100 participants pendant 40 minutes, avec la possibilité d’enregistrer.

Skype

La doyenne des applications de vidéoconférence est aussi la plus connue aux quatre coins de la planète. Skype permet d’effectuer et d’enregistrer des appels vidéo, depuis n’importe quel appareil. Petit plus : le partage d’écran, qui vous permet de montrer vos documents, photos, et autres graphiques à vos interlocuteurs lors d’une présentation.

WhatsApp

Autre acteur bien connu du marché, WhatsApp permet de passer un appel en vidéoconférence avec 4 personnes. De son smartphone, mais aussi de son ordinateur. Et comme pour Skype, la plupart de vos collaborateurs n’auront pas besoin d’être initiés à son utilisation. Sa réputation la précède.

Whereby

Avec Whereby, l’avantage est clair : pas de téléchargement. Vous créez votre salle de réunion directement en ligne et invitez vos collaborateurs avec un simple lien de partage. L’inconvénient, en revanche, c’est qu’un abonnement est nécessaire pour accéder à plusieurs espaces de vidéoconférence.

Slack

La vidéo ne suffit pas souvent. De nombreuses équipes travaillent en mode projet. D’où la pertinence de certains outils collaboratifs, comme Slack. Créé en 2013, celui-ci compte déjà 12 millions d’utilisateurs actifs chaque jour. La version gratuite permet de passer des appels audio et vidéo entre 2 collaborateurs, de gérer jusqu’à 10.000 messages et de se connecter à 10 autres services comme Google Drive ou Office 365. Seul inconvénient : un classement rigoureux s’impose pour éviter que Slack devienne trop brouillon.

Microsoft Teams

Autre plateforme du genre, Teams dépasse, elle, les 20 millions d’utilisateurs quotidiens. 300 collaborateurs ont accès, gratuitement, à 2 Go de stockage par personne et 10 Go de données partagées. Idéal si vous êtes déjà un adepte d’office 365, dans lequel Teams s’imbrique à la perfection. Mais l’outil a aussi le défaut de ses avantages : l’interconnexion avec les services concurrents, comme Google, n’est pas assez poussée.

Comment pouvons-nous vous aider ?