« Renforcer la solidarité entre le client et le commerce local »

Comment les commerçants locaux ont-ils vécu la crise du Covid-19 ?

À Tournai, la cinquantaine de commerçants locaux regroupés dans les Vitrines de Tournai se joint à la campagne #Jesoutiensmonquartier pour inciter les clients à revenir plus rapidement dans leurs boutiques.

Jean-Claude Bernard est un des représentants de l’association de commerçants « les Vitrines de Tournai » qui regroupe une cinquantaine d’enseignes de proximité de la cité des 5 clochers. A Tournai comme partout ailleurs, le commerce de proximité a été durement touché par la crise du covid.

Quel bilan tirez-vous de la crise ?

« La crise a été un moment très difficile pour le commerce local. On constate un certain nombre de faillites, principalement pour les commerces qui étaient déjà fragilisés avant la période de confinement. C’est surtout dans l’horeca que la crise a frappé durement à Tournai. En plus de la fermeture obligatoire des commerces, nous avons également dû subir la fermeture des frontières toutes proches ce qui a d’autant plus freiné l’activité dans la région. »

Comment voyez-vous la reprise ?

« La plupart des commerçants vont devoir surmonter un énorme défi à la fois financier et commercial. Pour un secteur comme l’habillement par exemple, c’est un problème de cash qui se pose souvent. Les stocks invendus leur restent sur les bras et ils doivent aussi investir pour acheter les futures collections. C’est très compliqué. Mais globalement, le principal problème consiste à faire revenir les clients dans un environnement qui sort progressivement du confinement. »

Les clients ne sont pas encore au rendez-vous ?

« Il y a bien sûr des gens qui soutiennent les petits commerçants, il y a une solidarité qui s’est installée entre certains clients et les magasins mais ce n’est pas suffisant aujourd’hui. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour faire revenir le client, pour le rassurer. Des gens ont encore peur de sortir et c’est bien normal même si, dans nos commerces, toutes les mesures ont été prises pour que les achats se fassent en toute sécurité. »

Dans ce contexte, une opération comme #Jesoutiensmonquartier de Beobank est utile ?

« C’est très utile. Le slogan de la campagne correspond parfaitement au message que l’on veut faire passer. Nous sommes convaincus que, pour assurer la continuité de nos commerces mais aussi leur survie pour certains, il faut mettre davantage en avant la proximité, le circuit court, le durable, le conseil et les produits et services spécifiques que les petits commerces peuvent offrir. Certains commerces se sont bien adaptés à la situation actuelle, ils sont la preuve vivante qu’il est possible de tirer son épingle du jeu malgré la crise. L’action de Beobank vise totalement à promouvoir ces valeurs qui sont les nôtres dans Les Vitrines de Tournai. »

Concrètement, comment participez-vous à cette opération ?

« Nous allons apposer les affiches de la campagne dans tous les commerces de notre association et développer une campagne de communication sur les réseaux sociaux. Participer à cette action nous permet d’exprimer nos valeurs de proximité et notre éthique. Aujourd’hui, la communication est importante pour nos petits commerces et nos établissements horeca. Afficher nos valeurs grâce à #Jesoutiensmonquartier est primordial pour redonner confiance aux clients ».

Comment pouvons-nous vous aider ?