Quel soutien pour les entreprises wallonnes face au coronavirus ?

Comment la Wallonie aide-t-elle ses entreprises ?

La crise persiste… et signe des difficultés importantes pour les indépendants et les PME. D’où la multiplication des mesures de soutien. Quelles sont les aides en Wallonie ?

Vous êtes impacté par la crise actuelle ? N’hésitez pas à vous saisir des mesures de soutien régionales. Voici un récapitulatif des mécanismes encore actifs en Région wallonne.

Une nouvelle vague de primes

Trois indemnités lancées par l’administration sont désormais clôturées. Mais la situation sanitaire reste préoccupante et de nouvelles mesures strictes ont été prises par le Conseil national de sécurité. Raison pour laquelle le gouvernement wallon a décidé de débloquer une enveloppe supplémentaire de 154,4 millions d’euros pour les secteurs en crise. Concrètement ? Même si les dispositifs ne seront opérationnels que dans les prochaines semaines, les contours semblent définis :

  • Un soutien équivalent à 30% du chiffre d’affaires de l’année dernière, compris entre. 3 000 et 40 000 euros (en fonction de la taille de l’entreprise) est accessible aux secteurs toujours impactés. Les bénéficiaires devront démontrer une chute du chiffre d’affaires trimestriel à hauteur de 60% (comparé à la même période de 2019) ;
  • Une prime pour l’Horeca (baptisée indemnité 5) comprise entre 3 000 et 9 000 euros, à demander également jusqu’au 15 décembre prochain;
  • Un plan d’aide aux opérateurs touristiques est également dans les cartons : une somme forfaitaire de 2 500 euros pour les hébergements de terroir ; un coup de pouce pour les attractions touristiques fermées ; et une enveloppe de 400 00 euros pour tourisme social.

Des outils économiques toujours en place

La trésorerie demeure le nœud du problème pour nombre d’indépendants et de PME. C’est pourquoi les organismes régionaux continuent de plancher sur des garanties et des prêts :

  • Le prêt « coup de pouce » met l’accent sur l’épargne citoyenne pour soutenir les entreprises en difficulté.
  • Le prêt mixte « ricochet » et son taux 0%. L’objectif ? Combler les besoins de liquidités. Concrètement ? Il combine une mise de 15 000 euros maximum et une garantie (d’au plus 30 000 euros) — assurée par la SOWALFIN — sur un crédit bancaire complémentaire.
  • La SOGEPA a également mis en place des interventions financières ciblées et des formules de cofinancement pour les TPE et les PME de plus de 10 employés (prêt de trésorerie jusqu’à 200 000 euros).
  • Des moratoires sur le remboursement des crédits en cours sont également accordés par la SOWALFIN, la SOGEPA et la SRIW.
  • Du côté des organisations culturelles et créatives ? Le fonds d’investissement St’art a lancé un financement adapté à ces acteurs lourdement touchés.

À l’international et plus encore…

Les entreprises wallonnes tournées vers les marchés extérieurs peuvent également compter sur le soutien de l’AWEX. Des mesures d’indemnisation exceptionnelles sont prévues pour alléger les coûts supportés par les PME frappées par cette crise à l’échelle internationale. Du côté de l’administration ? La souplesse est de mise pour les délais et le traitement de toutes les procédures.

La porte d’entrée pour la Région wallonne ? Le 1890 ainsi que la plateforme « indemnités covid-19 ».

 

Merci de tenir compte que ces mesures peuvent encore changer en fonction de l’évolution de la crise du coronavirus.

 

Comment gérer vos liquidités?

Découvrez nos solutions

Comment pouvons-nous vous aider ?