Pas besoin de boule de cristal: votre trésorerie souffrira au printemps

Prenez les devants pour préserver vos liquidités

Prenez les devants pour préserver vos liquidités

Certains gros décaissements sont prévisibles... C’est le cas du pécule de vacances ou de la prime de fin d’année de vos employés. Prenez les devants et préservez vos liquidités !

Vos travailleurs ont droit à un certain nombre de jours de congé par an… et donc à un pécule de vacances. Celui-ci se compose du simple pécule, correspondant à sa rémunération « normale » pendant ses journées de congé, et du double pécule. Ce dernier est un « supplément » équivalent à 92 % de son salaire brut mensuel. Sachez que le calcul dépend du statut de vos collaborateurs : ouvriers et employés sont logés à des enseignes différentes, notamment en matière de précompte professionnel.

Quand (et comment) le pécule est-il payé ?

Cela varie en fonction du statut de vos travailleurs. L’ouvrier ? C’est l’Office National des Vacances Annuelles qui s’en charge (financé par des cotisations sociales payées par les employeurs). Son pécule lui revient ensuite entre le 2 mai et le 30 juin. Pour les employés ? Vous vous en chargez vous-même... Si le pécule simple est versé au moment de la prise des congés, le double pécule est habituellement payé avec le salaire de mai ou de juin. Des mois qui risquent donc d’être « tendus » pour votre trésorerie... Imaginez que vous deviez en plus régler une grosse facture d’un fournisseur à la même période. Disposerez-vous d’assez de cash pour faire face à toutes ces dépenses ? C’est tout l’enjeu...

Décaler les versements ?

Soyons clairs : vous n’êtes pas tenu légalement de verser ce double pécule en mai ou en juin, mais en pratique, c’est souvent le cas. Vous pourriez décaler ces paiements dans le temps : par exemple, au moment où chaque travailleur prend réellement ses vacances. Mais cela n’est pas sans inconvénient : cela pourrait notamment perturber vos collaborateurs qui s’attendent à recevoir ce « presque » salaire additionnel avant l’été. Pensez aussi à avertir votre secrétariat social… De plus, si cela soulage votre trésorerie, cela complique la planification de vos décaissements. La solution est donc peut-être ailleurs ?

Pourquoi ne pas provisionner ?

Vous le savez : un plan de trésorerie est un élément clé de votre gestion. Celui-ci permet de prévoir, mois par mois, les entrées et sorties de cash. C’est le meilleur moyen d’anticiper les « trous » possibles d’argent — comme au moment de payer le fameux double pécule — et de prendre les mesures nécessaires. Quelles mesures ? Vous pourriez par exemple provisionner ces décaissements inévitables en mettant les sommes de côté. Une façon de prévenir les coups durs…

Pas de fonds suffisants ? Mensualisez !

S’il vous est impossible de provisionner ces futures sorties de cash, pourquoi ne pas vous tourner vers votre banque ? En effet, la plupart des institutions bancaires proposent des crédits spécifiques pour financer certaines dépenses, telles que le pécule. Cette solution présente quelques avantages. Vous maintenez votre trésorerie sur les rails en préservant vos liquidités, puisque vous remboursez mensuellement. Vous profiterez également du contexte actuel de taux d’intérêt bas... Les formalités administratives sont assez simples et vous pouvez déduire fiscalement les intérêts au titre de frais professionnels.

Qui dit pécule, dit 13e mois...

Le pécule de vacances n’est pas le seul décaissement inévitable et récurrent auquel vous faites face. Versements anticipés d’impôts (VAI), régularisation de la TVA, 13e mois et autres primes de fin d’année représentent aussi des sorties de cash prévisibles. Pourquoi ne pas adopter la même stratégie et éviter ainsi de placer vos liquidités sous tension ?

 

Savoir pour prévoir, afin de pouvoir - Auguste Comte

En résumé

  • Ces décaissements récurrents qui pèsent sur votre trésorerie...

  • Décaler le paiement du pécule ? Une première option !

  • Pourquoi ne pas provisionner ? 

  • Et si vous passiez par un financement pour préserver vos liquidités ?

Comment pouvons-nous vous aider ?