D’attaque ? Avec un plan (de trésorerie) !

Votre plan de trésorerie est-il prêt ?

Votre plan de trésorerie est-il prêt ?

On ne le rappellera jamais assez : la trésorerie est un élément vital pour votre PME. Autant que le carburant pour une voiture ! Sans cash vous restez au point mort…

Votre trésorerie représente la somme d’argent disponible sur vos comptes à l’instant T. Autrement dit, le cash généré par votre activité, qui va servir à faire tourner la boutique : payer vos fournisseurs, un loyer ou les salaires. Un indicateur à surveiller en permanence, car votre situation de trésorerie varie sans cesse en fonction des mouvements constants d’argent (à l’entrée et à la sortie). C’est pourquoi vous devez vous équiper d’un tableau de bord efficace, reprenant tous ces flux…

Votre équilibre en dépend !

Le but de cet outil ? Éviter la panne sèche (de cash) ! Combien aurez-vous d’argent disponible demain ? Et le mois suivant, au moment de passer une grosse commande de marchandises ? Une aide précieuse pour anticiper vos besoins de cash et prendre les bonnes décisions. Une gestion optimale de trésorerie implique de trouver un équilibre : assez de moyens pour faire fonctionner votre entreprise, mais pas trop pour ne pas les laisser « dormir » sur un compte.

La tête de votre plan ?

Convaincu de son importance ? Le début de l’année est un excellent moment pour se lancer. Voici quelques conseils pratiques pour réaliser votre plan de trésorerie :

Quel outil ?

Des modèles existent sur la toile, alors n’hésitez pas à vous en inspirer. Mais vous avez tout intérêt à en construire un sur-mesure : Excel reste un très bon support. Si vous tirez votre plan, pourquoi ne pas passer sur un logiciel spécialisé (souvent intégré dans une solution globale de pilotage), tel que Sage, Cegid ou Agicap  ?

Quelle structure ?

Deux grandes parties : vos rentrées et vos sorties d’argent au cours du temps (par mois ou par semaine). N’oubliez pas la situation en début et en fin de période, ainsi que les soldes mensuels et totaux. Aussi simple que cela ? Oui, mais encore faut-il compléter les cases...

Quel contenu ?

Un travail d’enquête est nécessaire pour identifier tous vos flux financiers — prévus ou anticipés. Commencez par les décaissements (plus évident). Attaquez-vous ensuite aux rentrées, en prenant vos clients récurrents et les autres encaissements planifiés. Sortez ensuite votre « boule de cristal » pour prévoir le reste… Soyez plutôt réaliste que trop optimiste, car mieux vaut donner un coup d’accélérateur le moment venu que de freiner trop tard ! Plus vous serez précis, mieux vous anticiperez.

Terminé ?

Pas tout à fait : la gestion de trésorerie est une affaire quotidienne. N’oubliez pas de maintenir l’information à jour et de la consulter régulièrement pour prendre vos décisions…

D’autres conseils indispensables ?

  • Reprenez toujours les montants TVA incluse.

  • Restez sur une période d’un an pour faciliter votre gestion.

  • Oubliez la facturation, ce qui compte ce sont les mouvements réels au moment où ils ont lieu. Gare aux décalages temporels entre les deux

  • Rappelez-vous : le but de l’outil est d’anticiper vos besoins de cash futurs et agir en conséquence, par exemple, en sollicitant un crédit bancaire.

  • Mais anticiper c’est aussi accepter (et prévoir) l’imprévisible : comme un client qui ne paie pas.

  • Besoin d’aide ? Faites appel à votre expert-comptable.

Vous êtes prêt : il n’y a « plus qu’à » !

 

Tout objectif sans plan n’est qu’un souhait  - Antoine de Saint-Exupéry

 

En bref

  • Un plan de trésorerie : pour quoi faire ?

  • Un outil d’équilibre financier pour votre entreprise

  • Construisez-le en quelques étapes…

  • … sans oublier de l’actualiser en permanence !

Comment pouvons-nous vous aider ?