3 conseils de nos experts à tous les entrepreneurs

Le stand Beobank au salon Ondernemen in Vlaanderen

Le stand Beobank au salon Ondernemen in Vlaanderen

Lors du salon « Ondernemen in Vlaanderen » qui a eu lieu à Flanders Expo le 9 novembre dernier, les experts Beobank PRO ont distillé leurs meilleurs conseils à de nombreux entrepreneurs. Vous n’y étiez pas ? On vous les résume.

 

Organisé par le groupe de presse Roularta, le salon « Ondernemen in Vlaanderen » est l’un des événements de networking les plus importants pour les entrepreneurs flamands. L’occasion pour eux de discuter de leurs projets, de participer à des conférences, des workshops, de présenter leur futur business à des experts, comme lors du Trends Pitcher’s day  qui s’est tenu pendant le salon. Face à un jury composé de professionnels, durant quelques minutes, une dizaine de starters présélectionnés  ont pu défendre leur concept. À la clé pour le gagnant, une demi-journée de business coaching offerte par Beobank.


Une idée ne fait pas tout…

Durant toute la journée, les experts Beobank PRO ont aussi proposé un check-up gratuit de business plan. « Nous voulions mettre l’accent sur le fait qu’une idée ne fait pas tout. Pour grandir, évoluer, il faut avant tout un bon business plan, souligne Werner Dewulf, Directeur Indépendants et Entrepreneurs pour la région de Bruges. Or, nous constatons souvent que les starters démarrent leur plan financier à l’envers. Ils se demandent ‘Combien doit-il me rester à la fin du mois pour survivre et tout payer ?’ C’est l’inverse qu’il faut faire : réfléchir à la quantité d’objets, ou de services, qu’il faut vendre, à quels prix et quelles conditions, et évaluer les coûts, les dépenses pour arriver à un résultat final. »

Pour cela, une simple feuille Excel suffit… « On y indique ses revenus et ses dépenses mensuels et, au final, on détermine très facilement si l’on est en boni ou en déficit, assure Björn De Baets, Directeur Indépendants et Entrepreneurs pour la région de Courtrai. Le starter a alors une vue globale de sa situation financière par mois ou par année et peut mieux planifier ses futurs investissements. En procédant de la sorte, lorsqu’il se rendra chez son banquier, les discussions seront facilitées, il pourra dire ‘Voici mon plan financier, c’est pour cela ou cela que j’ai besoin de vous’. »

Anticiper la croissance et le besoin de liquidités 

Durant le salon « Ondernemen in Vlaanderen », les experts Beobank PRO ont attiré l’attention des jeunes entrepreneurs sur deux autres points importants : la croissance de l’entreprise et le besoin de liquidités.

« Les jeunes entrepreneurs ont tendance à oublier qu’une entreprise grandit ou qu’elle a besoin de capital, de liquidités, pour régler les fournisseurs ou faire face aux délais de paiement de ses clients, confirme Bob Vanmeerbeek, Directeur commercial pour la clientèle professionnelle chez Beobank. C’est une erreur récurrente qui peut être dommageable et mettre la société en péril… » Et là, la solution idéale ne se trouve pas uniquement dans l’élaboration du business plan…

« Il faut prévoir un plan de trésorerie solide et  surtout en assurer le suivi afin d’évaluer régulièrement la situation. Et donc aussi rester en contact avec son banquier qui pourra anticiper la croissance et d’éventuelles problème. Il pourra tirer à la sonnette d’alarme à temps, et proposer une solution adéquate », conclut Bob Vanmeerbeek.

Vous voulez démarrer un business ou le faire évoluer ? Adressez vous à un conseiller Beobank PRO pour évaluer votre business plan ou challenger votre plan financier.