Ce que vous devez savoir sur les frais de restaurant…

Quelle déductibilité pour les frais de restaurant ?

Quelle déductibilité pour les frais de restaurant ?

En tant qu’indépendant, vous pouvez être tenté de « faire des frais » pour limiter votre facture fiscale. En matière de fiscalité, rien n’est jamais simple. Alors qu’en est-il de la déductibilité de vos frais de restaurant ?

 

Déductibles partiellement…

C’est la première information à retenir. Vous ne pouvez pas déduire l’intégralité de vos frais professionnels de restaurant. Vous avez diné avec un client et cela vous coute 100 € TVA incluse (repas et boissons) ? Vous ne pourrez défalquer que 69 €. En effet, les frais de bouche sont déductibles à hauteur de 69 % du montant de la dépense. C’est la règle et vous ne pourrez pas y déroger. Reste à déterminer le caractère « professionnel » du repas….

 

Un goût « professionnel »…

Tout est une question d’appréciation. Avec qui et quand ? C’est ce que se demandera votre contrôleur. Vous mangez avec un prospect, un client ou un fournisseur. Le lien avec votre activité semble évident ! Mais si le diner se déroule un samedi soir, le fisc pourrait être réticent à l’accepter, considérant que vous n’êtes pas censé travailler à ce moment-là. Prenons un autre cas : un repas familial, un dimanche midi. En apparence, c’est du ressort privé et l’administration le rejettera. Or, la réalité est peut-être différente. Vous avez peut-être brunché avec votre cousin pour discuter de son investissement dans votre entreprise.

 

« Il ne faut pas tant regarder ce qu’on mange qu’avec qui on mange », Épicure

 

Du bistrot du coin au restaurant étoilé…

Peu importe ! En principe, l’administration fiscale ne peut pas juger vos frais en fonction du prix du repas… À condition de ne pas abuser. En effet, votre contrôleur dispose d’une autre arme : la dépense déraisonnable. Aucun montant ni plafond n’est fixé pour définir l’aspect « raisonnable ». Mais si votre chiffre d’affaires annuel est de 10.000 € et que vous avez une note de restaurant de 1000 €, préparez-vous à devoir vous justifier.

 

Une recette toute simple…

Vous l’avez compris, les nuances sont essentielles. Mais ce sera toujours à vous de démontrer le caractère « professionnel » de la dépense. Alors en prévision de l’échange avec le fisc, prenez les devants. Inscrivez, par exemple, le nom de vos invités et la justification du repas sur chaque note de restaurant. Vous ne laisserez pas de place au doute et trouverez peut-être plus facilement grâce aux yeux de votre contrôleur…

 

 

Frais de restaurant, ce qu'il faut retenir :

  • Déductibles à 69 %
  • Le caractère « professionnel » de la dépense
  • Le prix n’a pas d’importance
  • Conservez vos justificatifs