Comment maintenir un lien avec ses collaborateurs ?

Vous n’avez plus de contact avec vos collègues et collaborateurs ? Comment faire pendant le confinement ?

Les mesures de confinement imposent à la majorité des employés de travailler à domicile. Comment garder le contact avec eux ? De différentes manières.  

Le télétravail a beau être bien implanté dans certaines entreprises, il y a de la marge entre un à deux jours par semaine et les mesures de confinement actuelles qui obligent les travailleurs à rester chez eux. Plus de contact direct avec ses collègues et supérieurs pendant des semaines, comment fait-on donc pour travailler de manière optimale et éviter l’isolement ?

Limitez les communications professionnelles

Ceux qui sont atteints de réunionite aigüe doivent le plus en souffrir. Plus de workspace, plus de réunion pour un oui ou pour un non. Pas une raison non plus de passer la moitié de sa journée devant Skype, Teams ou autres Jabber et Slack. Ou à convoquer l’ensemble de l’équipe quand seules deux ou trois personnes sont vraiment nécessaires pour avancer sur un projet. Cela ne veut pas forcément dire qu’il faut se rabattre sur Messenger et Whatsapp et envoyer des messages privés. La meilleure solution, c’est de privilégier un canal professionnel, et laisser le reste au cercle privé.

Proposez des pauses-cafés digitales

Comment se portent les travailleurs, comment vivent-ils le confinement et la garde de leurs enfants ? Modérer les communications professionnelles ne veut pas forcément dire abandonner les rapports privés et le « small talk ». De la même manière, la traditionnelle pause-café est une institution à de nombreux étages. Les amis font bien des apéros digitaux, pourquoi les collègues ne feraient-ils pas des pauses-cafés en ligne ? Une manière idéale de garder le contact, de s’entendre, de discuter et de rire… et de parler un peu boulot entre deux sujets. Mais attention, la pause-café digitale ne doit pas avoir un caractère obligatoire… sinon c’est une conférence téléphonique.

Autonomie, confiance et responsabilité

Et le travail en lui-même ? L’autonomie et la confiance sont les maitres-mots des relations avec ses collègues, supérieurs et subordonnés. Ce n’est pas le moment de miser sur le contrôle mais sur le partage des responsabilités. Un collaborateur qui ne répond pas pendant une heure n’est pas forcément un « profiteur ». Au contraire, le supérieur apaise, rassure et comprend la situation exceptionnelle (garde des enfants par exemple). Le mot « leader » prend ici toute sa dimension.

 

Votre avis compte pour nous

Récolter votre opinion sur nos services est important pour nous. Nous vous remercions de bien vouloir répondre à quelques questions.

Commencez l'enquête

Comment pouvons-nous vous aider ?