La transformation digitale n’est pas un « monstre » !

De la prise de conscience des PME à l’action

De la prise de conscience des PME à l’action

Complexes, abstraits ou réservés aux grandes entreprises, les mythes sont légion en matière de transformation digitale. Derrière la théorie se cache l’idée d’accepter un monde de plus en plus « technologique ». Refuser la réalité ou en saisir les opportunités, voilà l’enjeu pour les PME!

Qui a dit que c’était un « monstre » ?

La transformation digitale est un vaste sujet, dont il est parfois difficile de brosser le portrait. Pourtant, c’est indispensable tant cette « révolution » des paradigmes économiques (sociaux, culturels, etc.) est devenue incontournable pour les entreprises de demain. Mais si le terme s’est imposé dans le langage courant, sait-on toujours précisément de quoi en parle ? Avant tout, il est important de déconstruire une série de fausses idées :

  • le « digital shift » n’est pas réservé aux experts informatiques ;
  • ni aux grandes entreprises ;
  • cela ne se résume pas à Internet ; 
  • les jeunes générations ne sont pas les seuls concernés par cette « révolution » ;
  • la transformation digitale n’est pas une mode.

Si ce n’est pas un « monstre »…

Même si on sait ce que ce n’est pas, on ne sait toujours pas ce que c’est… Est-ce que cela se résume à créer un site web pour sa PME ? Lancer une boutique d’e-commerce ? Mettre en place un cloud pour ses données ? Installer un logiciel de gestion intégrée et centralisée ? Utiliser les canaux numériques pour communiquer sur sa marque ? Proposer des outils technologiques (du paiement mobile à la borne connectée) dans son magasin physique ou y recourir pour fabriquer ses produits ? La transformation digitale impose-t-elle de revoir l’ensemble de son business model ?

Une « révolution » globale et multifacette

Vous le sentiez peut-être venir : la transformation digitale des entreprises est un peu tout cela en même temps. Soyons clairs : se « transformer digitalement » revient à réfléchir son activité pour qu’elle puisse rester performante et répondre aux attentes et aux défis d’un monde… digital. Rien d’autre que cela ? Évidemment, cette mutation numérique prend autant de formes qu’il existe de situations, d’entreprises, de clients et de secteurs. Sans oublier que le terrain « économique » est constamment en mouvement, notamment sous l’impulsion du progrès technologique. Dans ce contexte, certaines entreprises choisissent (bien que ce ne soit pas toujours un choix conscient) d’attaquer la question par un certain angle (un magasin on-line, une présence accrue sur les réseaux sociaux, etc.), alors que d’autres prennent le parti de muter dans leur ensemble : du business model aux ressources humaines, en passant par la comptabilité.

Lancez-vous dans le grand bain…

Le « digital shift » pour une entreprise n’est pas une mince à faire. Si cette mutation est synonyme de bénéfices à court et long terme (réduction des coûts, sources de revenus complémentaires, nouveaux marchés, gains de productivité, etc.), elle implique aussi un « investissement » important. De la prise de conscience indispensable au passage à l’acte, le chemin est parfois bien long et semé d’embûches : manque de moyens financiers ou de personnel qualifié, absence de vision stratégique digitale, méconnaissance technologique, etc. Pourtant les sondages semblent encourageants : une étude récente établissait que 77 % des PME belges se disent en phase de démarrage (contre 87 % pour les grands groupes). Dans le même sens, 53 % des entreprises s’attendaient à ce que les innovations numériques bouleversent leur secteur à très court terme.

Tendez la main aux nouveaux outils technologiques

Cette même étude révélait que l’e-commerce, l’ERP (logiciels de gestion intégrée) et le cloud arrivaient en tête des premiers axes de développement. Un bon début qui met en lumière l’utilité d’avancer par microprojets lorsqu’on aborde la transformation digitale. Mais ce n’est peut-être pas suffisant… Pour prendre pleinement ce « virage », menez une réflexion globale sur votre activité et votre stratégie digitale, en gardant toujours au cœur de votre système vos clients et vos objectifs. Intelligence artificielle, machine learning, Internet of things, blockchain, réalité virtuelle ou augmentée, big data, ces technologies deviendront les standards de demain. Et bien que ces outils ne soient pas une fin en soi, les premiers à en faire un bon usage pour rendre leur business plus performant, auront certainement une longueur d’avance sur leurs concurrents !

Au loin, j’ai vu un monstre. M’approchant, j’ai vu un homme, lui parlant, j’ai trouvé un frère.

Proverbe indien

En bref

  • Déconstruisons les mythes qui planent sur la transformation digitale…
  • … pour mieux définir ce que représente ce « virage » inéluctable !
  • Une révolution digitale globale et multifacette
  • De la prise de conscience des PME à l’action
  • Ces outils technologiques qui deviendront les standards de demain…