L’emplacement de votre magasin est roi !

Une localisation parfaite pour booster vos ventes.

Votre réussite repose sur certains choix clés : la localisation de votre commerce en fait partie ! Un bel espace dans un quartier idéal ? Reste à savoir comment trouver la perle…

Vous lancez votre activité et vous cherchez un lieu pour accueillir vos clients. Quelle localisation choisir ? Une question cruciale. Vous devez à la fois être proche de votre marché et bénéficier d’un prix accessible — loyer ou acquisition. Mais d’autres critères comptent…

  1. Faites le tour de « vous-même » !

L’objectif est de connaître votre identité pour déceler vos besoins. Et donc, vos critères. Quelle est la nature de votre activité ? Les périodes d’ouverture ? Qui sont vos clients ? Leurs attentes ? Comment « achètent-ils » ? Qui sont vos concurrents ? Quelle stratégie commerciale adoptez-vous ? Cette analyse est essentielle pour la suite…

  1. Dressez le portrait-robot du commerce « idéal »

L’idée est d’établir une liste de critères incontournables et concrets. Quelle surface minimale ? Vitrine ou pas ? Un espace de stockage ? D’autres aménagements particuliers ? Sans oublier de spécifier vos moyens financiers. Cette description complète servira d’outil de recherche.

  1. Identifiez les quartiers attractifs

Vous connaissez peut-être déjà les « meilleures » zones commerciales de la ville. Mais cela ne vous dispense pas d’aller sur le terrain pour prendre le pouls. À différents moments du jour et de la semaine. Observez les allées et venues. Faites ensuite le tri en comparant la « pratique » à vos attentes stratégiques…

  1. Lancez les recherches

Vous avez maintenant une cible plus ou moins définie. Le tout est de sélectionner les options fidèles à vos critères et dans votre budget. N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel de l’immobilier.

  1. Mûrissez votre choix

Vous avez identifié un local qui correspond à vos exigences en termes d’aménagement ? Ne foncez pas à l’aveugle. Prenez le temps de contacter le propriétaire et de réunir un maximum d’informations (historique, prescrits légaux, conditions, etc.).

  1. Saisissez la perle rare !

Avant de signer… Des vérifications supplémentaires s’imposent : l’environnement (propreté du quartier, etc.) et le dynamisme commercial du quartier (concurrence, enseignes « locomotives », etc.) ; les possibilités de parking et la mobilité ; le type de rue (sens unique, principale ou secondaire, etc.) et la largeur du trottoir ; ou encore le passage (fréquence, volume, etc.) et le profil des clients. Pensez aussi à « anticiper » l’évolution du quartier (chantiers en cours, avis de travaux, etc.).

Bonus : saviez-vous que les Régions et les communes offrent des outils d’appui à la localisation commerciale ? Une façon de bénéficier de leur connaissance du tissu économique de leur zone géographique.

Comment pouvons-nous vous aider ?