Ne laissez pas dormir votre trésorerie : placez-la !

jeune femme en discussion professionnelle

jeune femme en discussion professionnelle

Pour faire tourner votre activité, vous avez besoin d’une trésorerie « suffisante ». Mais lorsque vous disposez de « trop » de liquidités, vous avez tout intérêt à les placer pour rentabiliser ces moyens financiers excédentaires. Posez-vous les bonnes questions et choisissez ensuite la formule de placement la plus adaptée à votre situation…

Une trésorerie qui tend vers zéro !

On ne le répétera jamais assez : la gestion de trésorerie est un élément clé pour assurer la bonne santé de votre entreprise. Et pour cause, la trésorerie représente le « carburant » nécessaire pour mener votre business à destination. Vous devez donc la surveiller en permanence, notamment en utilisant des outils comme le tableau de trésorerie : votre « jauge de carburant » (qui consigne les flux d’argent entrants et sortants au moment où ils ont lieu). Vous avez donc une vue dynamique sur l’état de vos comptes bancaires et de votre caisse. Votre tâche ? Appliquer le concept de « trésorerie zéro », c’est-à-dire veiller à maintenir l’équilibre entre une trésorerie insuffisante ou trop abondante… Pourquoi ? Si votre trésorerie est « négative », c’est évident : votre entreprise n’ira pas bien loin sur la route de la réussite, puisque vous ne pouvez pas faire face à vos échéances. Vous devrez donc « faire le plein », c’est-à-dire vous financer. En sens inverse — et contrairement à ce que l’on pourrait intuitivement penser —, une trésorerie excédentaire n’est pas forcément un signe de bonne gestion… En effet, cela signifie que vous disposez de liquidités sous-utilisées ! Des moyens financiers « dormants » que vous pourriez rentabiliser. Voilà pourquoi vous avez tout intérêt à placer votre trésorerie !

Avant de placer votre surplus de trésorerie…

Premier réflexe : assurez-vous de garder une marge de sécurité suffisante pour faire face à vos échéances et d’éventuels imprévus. Sans cela, vous risquez de mettre en péril le paiement de vos fournisseurs et la couverture de vos frais de fonctionnement. Muni de votre tableau de trésorerie, vous êtes parfaitement en mesure d’estimer votre « trésorerie idéale »… Autres éléments clés pour des placements efficaces : définissez clairement les risques que vous êtes prêt à prendre et vos attentes en termes de rendements. Sachez aussi que vous pouvez envisager de placer vos excédents à plusieurs échéances (le court terme couvrant une période inférieure à un an). En fonction de vos choix, plusieurs produits financiers s’offrent à vous… Dans tous les cas, vos placements de trésorerie ne doivent en aucun cas pénaliser le déroulement de vos activités ou mettre en péril la vie de votre entreprise. Ne soyez donc pas trop gourmand et prévoyez toujours une porte de sortie, notamment si vous misez sur du long terme.

Où placer votre trésorerie ?

Vous avez donc le choix ! Mais chaque produit financier présente des avantages et des inconvénients. Pour y voir plus clair, n’hésitez pas à solliciter les conseils de votre comptable et de votre banquier. À court terme ?

  • Le compte épargne est une option flexible et sûre, mais offrant un rendement souvent très faible.
  • Pour une rentabilité légèrement supérieure, mais un peu moins de souplesse, vous pouvez choisir un compte à terme.  
  • Une formule plus liquide et plutôt rentable ? Les obligations « corporate » à court terme, aussi appelées « commercial paper ». Par contre, le montant d’entrée est souvent élevé.
  • Vous pouvez également mettre vos billes dans des fonds de placement à court terme (des sicav monétaires), des produits structurés (des paniers d’actions ou d’obligations) ou encore des obligations d’État (avec un revenu fixe et un remboursement à l’échéance).

Pour du plus long terme ? Vous retrouvez des produits similaires sur une durée plus importante, auxquels on peut ajouter :

  • L’assurance placement : un rendement fixe et avec certaines possibilités de sortie « anticipée »
  • Les fonds d’investissement : plus ou moins risqués — puisque le capital peut ne pas être garanti —, ces fonds sont placés selon une stratégie définie à l’avance.

Quel que soit votre choix : soyez attentif et bien informé, car chacun de ces « véhicules d’investissement » possède ses modalités et principes propres.

Qui ne sème rien ne récolte rien et qui sème mal, mal récolte 

Proverbe égyptien

 

En bref

  • Votre trésorerie ? Elément clé de la vie de votre entreprise
  • Pourquoi votre trésorerie doit-elle tendre vers zéro ?
  • Avant de placer votre trésorerie, posez-vous les bonnes questions
  • Quelles sont les formules pour placer votre trésorerie ?