Prenez des vacances et revenez plus efficace que jamais!

Indépendants et vacances ? C’est possible!

Indépendants et vacances ? C’est possible!

Tout travail mérite… vacances ! En tête, les indépendants… Pourtant, vous n’êtes pas nombreux à vous accorder ce break bien nécessaire pour recharger vos batteries.

Comme tout travailleur, vous avez besoin et méritez des vacances ! Mais le quotidien des indépendants en décide souvent autrement… Résultat des courses : la vie de famille et les congés sont généralement les premiers sacrifiés sur l’autel de la course contre la montre permanente. Vous le savez mieux que personne, pourtant vous persistez à ne pas vous octroyer ces breaks indispensables. Quelques chiffres pour finir de vous convaincre : 25 % des indépendants prennent moins de 10 jours de vacances par an et seuls 25 % s’en octroient au moins 20, 75 % ne prennent pas assez le temps de se relâcher pendant l’année, 65 % souffrent du stress et 90 % éprouvent des difficultés à concilier vie familiale et professionnelle.

Plus d’excuses pour ne pas profiter de plusieurs jours de repos. Qu’en pensez-vous ?

Impossible ! Je vais prendre du retard…

Soyons francs : en prenant des congés, vous allez mettre votre activité sur pause, donc en revenant vous aurez de quoi vous occuper ! Mais vous connaissez peut-être la loi d’Illich, aussi appelée loi de l’acharnement inefficace. En résumé : travailler alors qu’on devrait se reposer donne l’illusion d’être efficace, mais le contraire se produit. Si vous ne vous ralentissez jamais, l’usure et la fatigue (physique, émotionnelle, intellectuelle, etc.) finiront par avoir la peau de votre motivation, de votre lucidité, de votre efficacité, voire même de la qualité de vos prestations. Le temps que vous pensez « perdre » en vacances va se révéler être l’opposé : un véritable booster ! Vous reviendrez avec plus d’énergie, des idées nouvelles et un « appétit » renouvelé…

Impossible ! Je ne peux pas me le permettre financièrement…

La question du portefeuille est pertinente, puisque contrairement aux employés, vous n’avez pas de salaire garanti pendant votre break. Mais ce n’est pas une raison suffisante… En effet, vacances ne riment pas forcément avec dépenses. Vous n’êtes pas obligé de partir aux Maldives pour reprendre votre souffle. Il y a des endroits magnifiques vraiment accessibles à toutes les bourses. Puis, voyez cela comme un « investissement » dans le moteur de votre activité : vous ! Vous n’avez pas le temps de chercher ? Votre partenaire, vos enfants ou vos amis se feront un plaisir de vous aider à élire un petit paradis sur terre. De plus, vous ne devez pas forcément quitter le pays pendant des mois… Parfois quelques jours suffisent à prendre un bon bol d’air. Enfin, rien ne vous empêche de faire une pause hors saison pour réduire les coûts. Dans tous les cas, partez ! En restant à la maison, vous risquez de ne pas réussir à vous déconnecter…

Impossible ! Je ne peux pas laisser tomber mes clients…

Les excuses sont faites pour s’en servir, mais vos clients prennent aussi des vacances (d’autant plus, s’ils lisent également cet article) ! Tout est une question de planification et d’organisation. Premier conseil : fixez votre période à l’avance pour pouvoir avertir vos partenaires suffisamment tôt. En fonction de votre secteur, vous pouvez, par exemple, calquer vos congés sur les périodes plus calmes (entre juillet et août dans le bâtiment, éventuellement après les fêtes de fin d’année dans l’horeca, etc.). Deuxièmement, organisez votre absence : prenez de l’avance, déléguez certaines tâches urgentes, décalez une partie du travail, fixez des rendez-vous pour votre retour, etc. Dans tous les cas, une fois parti, faites confiance aux solutions mises en place… Souvenez-vous d’André Gide : « il n’y a pas de problèmes ; il n’y a que des solutions » !

Impossible ! Je dois impérativement rester disponible…

C’est entendu, mais ce n’est toujours pas suffisant pour ne pas prendre une semaine de détente dans le sud du Portugal. Imaginez-vous dans une belle maison typique, baignée par le soleil, l’océan à perte de vue… Vous devez rester connecté ? Pas de problème : prenez votre ordinateur et votre téléphone avec vous. Mais attention : définissez des moments précis et circonscrit pour travailler. Après le petit déjeuner, par exemple, pendant que vos enfants jouent dans la piscine, consacrez une heure tous les deux jours à consulter vos e-mails ou vos messages. Répondez uniquement à ce qui ne peut attendre et ne passez que les coups de fil urgents ! Diminuer votre rythme, c’est bien, mais vous déconnecter pleinement, c’est encore mieux ! Sans véritable coupure, votre repos ne sera pas complet et votre esprit continuera de ruminer vos « problèmes » professionnels, alors il est temps de refermer vos outils de travail et de faire un plongeon dans la piscine…

 

Convaincu ? Passez à l’acte dès maintenant…

 

Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tout malade qui considère son travail comme important! Bertrand Russell dans « La Conquête du bonheur »

 

Source des chiffres : Enquête de la Ligue des Familles 2017 - Étude de Securex 2012

 

En résumé

  • Même les indépendants ont besoin et méritent un break
  • Après une pause, ça repart… encore mieux !
  • Aucune excuse pour ne pas partir en vacances…
  • … tout est souvent une question de choix, d’organisation et de planification !