Que savez-vous du crowdfunding ?

Crowdfunding: pour qui et pourquoi ?

Crowdfunding: pour qui et pourquoi ?

Le « crowdfunding » est aujourd’hui passé dans les mœurs. Tout le monde en parle, les plateformes se multiplient et de nombreux PME se lancent dans l’aventure, mais en quoi consiste précisément cette forme de financement participatif ?

Le « crowdfunding » n’est rien d’autre qu’un système de financement participatif. Concrètement ? Comme tout entrepreneur, vous avez besoin de fonds pour concrétiser votre projet. Grâce au « crowdfunding », vous pouvez lancer (littéralement) un « appel à la foule » pour financer votre entreprise. Contrairement à ce que l’on peut penser, le financement communautaire n’est pas neuf, mais l’émergence d’internet et des réseaux sociaux ont largement contribué à son expansion. De nos jours, on ne compte plus les plateformes web, les projets collaboratifs et autres initiatives du genre. Intuitifs, accessibles et attrayants, ces outils permettent aujourd’hui de toucher un nombre important de potentiels investisseurs. Une alternative, souvent complémentaire, aux sources de financement traditionnelles !

Un concept, plusieurs formules !

Mais quel est l’intérêt de « la foule » de financer votre projet ? Tout dépend de la forme que prend sa participation :

  • le reward crowdfunding : vous avez certainement entendu parler de ces plateformes qui vous permettent de soutenir la production d’un album de musique, la publication d’un livre ou la commercialisation d’un prototype. La communauté « apporte » donc du capital pour permettre la réalisation du projet, en échange d’une contrepartie : un exemplaire du produit final, des places de concert ou toute autre compensation. Pour certains projets associatifs, éthiques ou à impact sociétal fort, les contributeurs peuvent s’engager sans rien recevoir en retour  (ou alors juste une compensation symbolique). On est alors plus proche du financement par le don…
  • Le financement par le prêt (crowdlending): moins connu, pourtant très répandu, le « crowdlending » consiste pour une entreprise à solliciter un prêt auprès de particuliers. Ces derniers prêtent donc leur argent et reçoivent en contrepartie des intérêts fixés préalablement.
  • L’investissement participatif (equity crowdfunding): dans ce cas, les investisseurs entrent dans le capital de l’entreprise et en deviennent actionnaires. Leur rétribution financière passe donc par la réussite du projet et se matérialise par le versement de dividendes ou par une plus-value potentielle.

Des variantes de ces formules, plus ou moins éloignées, existent en fonction du secteur, du domaine ou encore des pays.

Un entrepreneur est quelqu’un qui saute d’une falaise et qui construit un avion dans sa chute, Reid Hoffman

Pourquoi faire appel à la foule ?

Généralement, le « crowdfunding » apparaît comme une solution lors de la phase de démarrage du projet : de l’émergence de l’idée, à sa concrétisation et à son développement commercial. Cet « early stage » exige souvent des moyens, mais se caractérise par peu ou pas de rentrées. Le financement participatif peut donc permettre de constituer un capital de départ. Indispensable pour crédibiliser votre projet et servir d’amorce pour obtenir des financements plus traditionnels, notamment le crédit bancaire. De plus, le « crowdfunding » est également une manière de mobiliser une communauté autour de votre projet : un excellent levier pour tester sa viabilité et un très bon vecteur de communication.

Établissez une stratégie globale

S’il existe de très bonnes raisons d’y recourir, la « participation par la foule » n’est pas sans risque (transparence, perte de contrôle, etc.). De plus, le succès de la démarche n’arrivera pas sans effort. Avant de vous lancer, assurez-vous que votre projet est suffisamment mâture pour être présenté. Choisissez minutieusement la formule qui vous convient et la plateforme la plus adéquate. De plus, vous devez développer une stratégie globale claire et ne pas considérer le « crowdfunding » comme une finalité en soi, ni un outil isolé. En effet, votre démarche doit être intégrée dans une approche de financement plus large. C’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à faire appel aux conseils de votre banquier.

 

En bref:

  • Le crowdfunding, qu'est-ce que c'est?
  • Les différentes formules
  • Pour qui et pourquoi
  • Conseils