Distribuer ou ne pas distribuer des dividendes : telle est la question

Comment savoir quand une entreprise décidera de verser un dividende aux actionnaires ?

Comment savoir quand une entreprise décidera de verser un dividende aux actionnaires ?

Acheter à bas prix, revendre à prix élevé… Voilà à quoi se résume la stratégie de nombreux investisseurs, bien que certains d’entre eux préfèrent acquérir des actions dans l’espoir d’obtenir un dividende. Mais comment les entreprises décident-elles, oui ou non,  de distribuer des dividendes à leurs actionnaires et à combien s’élèvent les sommes octroyées ? Comme souvent, plusieurs facteurs entrent ici en jeu.

Les entreprises ne distribuent pas toutes des dividendes

Distribuer des dividendes n’est pas une obligation pour les entreprises. Certaines d’entre elles décident d’ailleurs de ne jamais procéder à la distribution de dividendes, comme c’est souvent le cas dans le secteur pharmaceutique ou les autres secteurs ayant besoin d’un important capital à investir dans la recherche. Il en va de même pour les entreprises déficitaires, qui ne considèrent naturellement pas la distribution de dividendes comme une priorité.


L’assemblée générale des actionnaires tranche en partie

Distribuer ou ne pas distribuer des dividendes ? La décision revient en premier lieu au conseil d’administration de l’entreprise. L’assemblée générale des actionnaires décide ensuite d’accepter ou de refuser la décision du conseil, bien qu’elle l’accepte dans la majorité des cas.

Un dividende n’est pas l’autre

Le montant des dividendes octroyés peut varier en fonction des entreprises et des circonstances. Chaque société peut en effet appliquer ses propres règles en la matière. En d’autres mots, la somme octroyée aux actionnaires dépendra des liquidités dont dispose l’entreprise et des investissements qu’elle compte encore réaliser.

Quand un actionnaire reçoit-il des dividendes ?


Étant donné que la majorité des entreprises belges organisent leur assemblée générale des actionnaires au mois d’avril, de mai ou de juin, les chances que vous receviez votre dividende à cette période de l’année sont plus élevées. Mais pas besoin de rester dans l’incertitude la plus totale jusqu’à la tenue de l’assemblée ! En effet, les agendas respectifs des assemblées générales sont publiés un mois à l’avance, le plus souvent via les sites des entreprises et/ou dans la presse spécialisée.
Si vous avez de la chance, vous connaîtrez même le montant exact du dividende qui vous sera octroyé avant d’assister à l’assemblée générale des actionnaires. Bien souvent, celui-ci est communiqué lors de la publication des résultats annuels de l’entreprise.

Dividende intérimaire

Vous avez investi dans une société anonyme ou dans une société en commandite ? Il est alors possible qu’un dividende intérimaire vous soit octroyé, soit une sorte d’avance sur le dividende qui vous est normalement distribué en fin d’exercice financier. En principe, un dividende intérimaire peut être octroyé à tout moment de l’année.

Les dividendes, parfois l’unique source de rendement

Le dividende représente quoi qu’il en soit une part importante du rendement total d’une action, mais il constitue parfois l’unique source de rendement pour un actionnaire. Quand ? Lorsque le cours de ses actions stagne. Dans telle situation, l’actionnaire attendra bien souvent avec impatience la distribution des dividendes par l’entreprise.