Les marchés sont volatils et provoquent des pertes boursières

Le point sur les marchés

Le point sur les marchés

Les bourses ont accusé des pertes dans différentes région du monde parce que certaines situations rendent les marchés volatils. Le point sur la situation.

 
Europe

L’hétérogénéité des politiques socio-économiques européennes commence à peser sur la situation européenne. L’Italie et la France ne montrent pas de signes de reprise alors que les marchés attendent avec impatience les résultats de l’assouplissement quantitatif. Et n’oublions pas la Grèce qui continue à mettre la classe politique européenne en émoi. La crise de confiance est toujours bien présente mais les investisseurs restent néanmoins attirés par l’Europe. Le cours de l’euro demeure en effet favorable et la politique de Mario Draghi est soutenue.

D’après nos analystes, vous pouvez rester en grande partie optimistes concernant la situation des marchés européens, et ceci pour diverses raisons :

 


  • De nombreuses entreprises exportatrices recherchent des marchés bénéficiant de perspectives de croissance.

  • Les dernières corrections de marché ont donné lieu à des cours favorables.

  • En raison des prix bas du pétrole, la BCE va stimuler l’économie européenne en émettant des obligations européennes. Mario Draghi veut ainsi éviter le pire et lutter contre le risque de déflation. Les bourses européennes vont ainsi repartir à la hausse et les marchés financiers regagneront de la confiance.



  •  
  •  


Nos analystes continuent de donner la préférence à des fonds à faible volatilité. Ils recommandent donc d’investir dans des fonds qui investissent dans des entreprises small caps (petite capitalisation) qui profiteraient du soutien et de la liquidité de la BCE.

États-Unis

Suite à la dernière réunion de la FED, les marchés financiers ont été surpris par l’approche attentiste adoptée par la banque centrale américaine concernant la hausse des taux. Cela ne signifie pas que la hausse est postposée, mais le message démontre que la FED attend de connaître l’impact de la baisse des prix du pétrole. Sur les marchés américains, mieux vaut vous concentrer sur les entreprises qui :

 

 


  • Poursuivent leur croissance par de nouvelles reprises

  • Rachètent leurs propres actifs (actions)

  • Profitent de la croissance économique et du pouvoir d’achat.



  •  
  •  


Le positionnement fort du dollar et le sentiment de richesse qu’il induit entraîne une augmentation de la demande de biens immobiliers. La hausse des taux va également faire augmenter les marges des banques. Dans la situation actuelle, les entreprises actives dans l’industrie recherchent des possibilités d’extension dans les régions moins touchées par la faible croissance économique. La hausse de la demande immobilière joue en faveur du secteur du transport (camions, camionnettes, véhicules réfrigérés).

Pays émergents

La Russie, le Venezuela et la Colombie sont fortement influencés par les prix du pétrole. Les sanctions à l’encontre de la Russie ont également eu un impact sur la perte de valeur du rouble. La conviction que la Russie rencontrera des difficultés influence la politique des banques qui ont beaucoup , investi sur les marchés russes (la banque autrichienne Raiffeisen ou la Société Générale). La crise du pétrole n’impacte pas seulement les pays exportateurs de pétrole mais aussi les pays importateurs (l’Indonésie par exemple). Les différences de taux (spread) sur les obligations sont variables dans les pays émergents. Face à la crainte de l’augmentation du taux d’intérêt américain, il est important de suivre la structure de l’intérêt à terme (yield), tant pour les devises locales que pour les devises fortes.

Dans les pays émergents, nos analystes estiment intéressant de continuer d’investir en Asie. Certains éléments méritent une attention spéciale :

 

 


  • L’infrastructure en Inde

  • L’amélioration du réseau d’eau en Chine

  • L’efficacité technologique en Corée du Sud et à Taiwan



  •  
  •  


La préférence de nos analystes va à des fonds à faible volatilité ou des fonds en rapport direct avec la croissance asiatique (également au Japon).

Conclusion

Les corrections sur les marchés européens, High Yield et émergents offrent des opportunités d’investissement. Nos analystes continuent de donner la préférence aux stratégies à faible volatilité en Europe ainsi que dans les pays émergents. Ils recommandent aussi de rechercher des fonds profitant de la croissance économique aux États-Unis (approche value).

 

Des questions sur vos investissements ? Prenez rendez-vous avec votre conseiller en investissements Beobank

 
Nous vous rappelons que les produits d’investissement sont exposés à des risques, en ce compris la perte possible du capital investi. Les produits d’investissement ne sont pas des dépôts bancaires et ne sont pas garantis par Beobank NV/SA.