L’Europe lance l’assouplissement quantitatif

L’Europe lance l’assouplissement quantitatif

L’Europe lance l’assouplissement quantitatif

À partir du mois de mars, la BCE ajoutera les obligations d’état à son programme d’achat mensuel. Il s’agit d’un assouplissement quantitatif (QE) de 60 milliards d’euros par mois, qui se déroulera jusqu’en septembre 2016. Grâce à cet effort, la BCE injectera un montant total de 1140 milliards d’euros dans l’économie européenne.

 

Trois mesures importantes

Suite à l’assouplissement quantitatif, la BCE aura une dette de 3,3 milliards d’euros. Un montant record. Mais selon Mario Draghi, cet effort est indispensable : “Nous devons ramener l’inflation autour des 2%. Avec cet effort, nous mettons tout en oeuvre pour soutenir l’économie européenne.”

Trois mesures importantes ont été annoncées, concrètement :

 


  • Un assouplissement quantitatif complet.

  • La BCE va changer le prix des six opérations TLTRO à venir. Le taux applicable aux futures transactions TLTRO sera égal au taux de refinancement principal au moment où les opérations sont lancées. (infos TLTRO)

  • Le taux Repo (taux sur les repurchase agreements) reste stable pour le moment.



  •  
  •  


De quels instruments financiers s’agit-il ?

À partir du mois de mars, la BCE va acheter chaque mois pour 60 milliards d’euros de placements. Il s’agira de :

 

 


  • 8% d’asset-backed securities (obligations sécurisées) et de covered bonds (obligations à titre adossé)

  • 12% d’obligations d’Institutions européennes (ex. Banque d’investissement européenne)

  • 80% d’obligations d’État (émises par les gouvernements des pays de la Zone euro)



  •  
  •  


La BCE n’achètera pas d’obligations d’entreprises.

Quels sont les critères de sélection ?

 

 


  • Les obligations doivent être libellées en euros.

  • Elles doivent avoir un rating de risque minimum BBB-.

  • Une exception sera appliquée pour les pays sous assistance financière (le Portugal et la Grèce pourront être inclus dans le programme mais à partir de juin seulement).

  • Les instruments financiers auront une maturité minimale de 2 ans et maximale de 30 ans (à la date d’achat). De plus, la BCE aura la possibilité d’acheter les obligations offrant des yield négatifs.



  •  
  •  


Quel devrait être l’impact sur votre portefeuille ?

L’assouplissement quantitatif a eu des effets positifs pour l’économie des États-Unis et du Royaume-Uni. Ces économies sont sorties de l’impasse après la crise. L’Europe reste à la traîne pour l’instant.
Les attentes de l’assouplissement quantitatif sont donc positives :

 

 


  • Une baisse des taux au niveau des obligations de la Zone euro et une performance positive des fonds obligataires (corporate et high yield).

  • Un réajustement des prix des actions qui avaient été survendues.

  • Un attrait accru des actions des entreprises qui exportent massivement (parce que l’euro est meilleur marché).

  • Un attrait accru des actions des entreprises qui peuvent bénéficier de la baisse du prix des matières premières.

  • Un impact psychologique positif.



  •  
  •  


Un complément d’information ?

Vous avez besoin de conseils ? Dans ce cas, n’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller en placements.