7 raisons pour faire de la formation continue une priorité

Formation? Un apprentissage pour la vie

Formation? Un apprentissage pour la vie

Se former est un investissement à long terme. C’est aussi une nécessité dans un monde en constante évolution… Quel que soit le domaine, vous pouvez toujours gagner en efficacité !

Connaissez-vous le livre « Rich Habits : The Daily Success Habits Of Wealthy Individuals » de Thomas Corley ? Peu importe ! Ce qui est intéressant, dans cet énième bouquin de « méthodes (Coué) et conseils » pour s’enrichir, c’est l’idée suivante : 88 % des personnes les plus aisées affirment lire des livres pour s’améliorer ! Ce n’est donc pas hasard si un serial entrepreneur comme Bill Gates déclare lire une cinquantaine d’ouvrages par an, depuis toujours. Pourquoi ? C’est la principale « source d’éducation » du fondateur de Microsoft. Savez-vous ce que répond Elon Musk, lorsqu’on lui demande comment il a appris à construire des fusées ? « Je lis des livres » !

Apprendre : de 0 à 99 ans !

Derrière ces exemples (et il y en a des dizaines d’autres) se cache un message fort : même lorsqu’on a déjà atteint le sommet du monde des affaires, l’apprentissage n’est jamais terminé. Qui dit apprendre dit se former. Pourtant, bon nombre de PME et d’entrepreneurs rechignent à intégrer la formation dans leur quotidien et celui de leur entreprise. Par manque de temps ou de moyens financiers, mais peut-être aussi parce qu’ils n’en ont pas saisi l’importance. Pas encore convaincu ? Voici quelques bonnes raisons de remettre continuellement votre ouvrage (et celui de vos collaborateurs) sur le métier…

  1. Prendre des raccourcis vers la réussite

Dans le jargon entrepreneurial, on a coutume de dire que les échecs sont importants pour avancer. Tomber pour mieux se relever… C’est vrai ! Mais chuter peut aussi faire mal. Du temps perdu, de l’argent envolé et de la motivation évanouie ! Se former équivaut à prendre des raccourcis pour éviter certains revers et atteindre plus rapidement ses objectifs.

  1. Apprendre c’est avoir une longueur d’avance

Dans la société actuelle, tout va très vite : vos clients et vos concurrents se transforment sans cesse ! La compétition faire rage… Heureusement, les connaissances à notre disposition ont également été démultipliées. « Coupable » majeur ? Internet évidemment ! Une « encyclopédie » universelle, aux ressources infinies, dont n’aurait pas pu rêver Diderot. Le nombre de livres sur les sujets les plus variés a lui aussi explosé. Vous voulez rester à la page ? Suivez de près les évolutions de votre secteur. Vous souhaitez innover ? Approfondissez vos recherches sur une façon avant-gardiste de produire, de gérer ou de vendre.

  1. Élargir ses horizons

Vous vous inscrivez à une formation pour chef d’entreprise sur la transformation digitale des PME. Excellente initiative… Vous allez absorber un contenu spécifiquement adapté à votre réalité d’entrepreneur, poser vos questions et exposer vos doutes. En prime, vous serez amené à côtoyer d’autres dirigeants, confrontés aux mêmes réalités que les vôtres. Vous allez vous nourrir de ses échanges, tant professionnellement qu’humainement. De plus, ces rencontres (entre autres, avec les experts enseignants) vous permettront d’étoffer votre carnet d’adresses.

  1. Répondre aux attentes de vos équipes

C’est l’une des revendications des milléniaux : l’apprentissage continu. Un élément régulièrement pointé comme l’un des facteurs importants du bien-être au travail pour les salariés actuels. Alors, n’attendez pas que vos équipes le réclament : proposer un plan de formation adéquat à leurs attentes et aux besoins de votre structure. Une initiative qui sera aussi un argument pour convaincre vos potentielles recrues… Condition sine qua non de la réussite d’une telle démarche ? Donnez l’exemple !

  1. Tout le monde peut appendre…

Oubliez vos mauvais souvenirs de l’école. À l’époque, vous étiez « forcé » d’être en classe, aujourd’hui vous faites le choix de vous améliorer pour être plus performant. Vous avez pleinement conscience des raisons et des objectifs poursuivis… Une perspective qui change tout ! D’autant plus que les modes d’enseignement ont également évolué, notamment sous l’impulsion des nouvelles technologies, de formes d’apprentissage innovantes et de cursus plus adaptés à la réalité du terrain.  

  1. Trouver la bonne formule

Tout dépend de vos attentes et besoins. On peut identifier deux grands axes :

  • Apprendre seul : livres, journaux, articles en ligne, vidéo, etc. L’idée est de créer une routine. Fixer, par exemple, un créneau horaire d’une ou deux heures réservées à cette activité. C’est aussi une excellente façon de faire de la veille dans vos domaines de prédilection. Pendant ce laps de temps, évitez le piège des réseaux sociaux qui, s’ils offrent du contenu, restent souvent en surface…

 

  • Suivre une formation : il existe autant de solutions que d’écoles. À distance ou en classe, hebdomadaire ou en résidentielle (un weekend entier, par exemple), théorique ou pratique, cours collectif ou coaching individuel, etc. Pour perfectionner vos compétences de chef d’entreprise (gestion, recrutement, communication, etc.) ou approfondir une thématique plus technique liée à vos activités (nouveau produit ou service, évolution du secteur, etc.) ? Pour mieux choisir, n’hésitez pas à identifier vos « faiblesses » à améliorer ou certains points clés de votre secteur.
  1. Last but not least, vous pouvez bénéficier d’une série d’aides financières pour soutenir vos efforts de formation.

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage ! 

Nicolas Boileau

En résumé

  • Améliorer ses connaissances pour chuter moins souvent…
  • Pour rester compétitif ? Continuez à progresser !
  • La formation continue est un argument pour recruter les talents
  • Choisissez votre « formule » en fonction de vos besoins et attentes