Et si c’était le moment de passer à l’e-commerce ?

L’e-commerce, une alternative pour compenser une partie de ses pertes ?

Les mesures de confinement ont mis à l’arrêt de nombreux commerces et sociétés. Certains se sont tournés vers le commerce en ligne. Et vous ?

La crise liée à la pandémie de coronavirus a de sérieux impacts sur la société et l’économie. Les mesures de confinement ont entraîné la fermeture de nombreux commerces, magasins et sociétés. Certains font désormais de la vente à emporter, d’autres vendent en ligne. Et si c’était le moment de se mettre à l’e-commerce ? 

Le commerce en ligne en plein boom

La vente en ligne fait partie des gagnants de la crise du coronavirus, si l’on ose dire. Les gens étant confinés, ils travaillent en grande majorité chez eux… et consomment et commandent à domicile par la même occasion. Selon Comeos, la fédération du commerce, les ventes en ligne ont bondi de 40% ces dernières semaines. En Chine, la quarantaine a « permis » une augmentation de 15% des ventes en ligne. Vu la crise actuelle et la durée probable de celle-ci et du confinement, il est peut-être opportun de passer à la vente en ligne.

Comment proposer de la vente en ligne ? 

Sans remplacer totalement la perte de chiffre d’affaires durant la crise, la vente en ligne peut en partie la compenser. L’e-commerce peut se faire principalement de deux façons : via son propre site en ligne ou site e-commerce dédié et via une marketplace, c’est-à-dire une plateforme de vente du type Amazon, Facebook, Ebay. Votre propre site e-commerce vous permet de maitriser tous les processus et aspects de la vente et livraison de vos produits mais cela ne se met pas en place en quelques jours. De l’autre côté, vous pouvez dès aujourd’hui vendre vos produits sur un espace en ligne spécialisé et sécurisé… tout en leur laissant une commission. Par quoi commencer ?

Une marketplace pour débuter avant la mise en place de son site

« Choisir, c’est renoncer » aurait dit André Gide. Face à l’urgence, commencer par mettre vos produits en ligne sur un site partenaire est un bon début. Vous vous faites également la main tout doucement dans la gestion des commandes et des livraisons. Dans le même temps, lancez une réflexion plus approfondie sur un site e-commerce dédié et lié à votre société et/ou commerce car c’est un projet à moyen terme. Et quand la crise sera enfin derrière nous, cela sera un atout de plus pour la reprise. Combien ça coûte, quel montant investir ? Votre conseiller Beobank se tient à votre disposition… par téléphone ou appel vidéo bien sûr.

 

Comment pouvons-nous vous aider ?