6 conseils pour pitcher votre startup !

Un bon pitch, ça se prépare...

Un bon pitch, ça se prépare...

Face à des clients ou de potentiels investisseurs, lorsque vous pitchez votre projet, vous devez avoir un objectif : convaincre ! Voici quelques conseils pour vous aider à y parvenir…

Avant tout, parler en public n’est jamais chose aisée. Pour personne ! Évidemment, certaines personnes ont des facilités. Mais une chose est certaine : tout le monde peut y arriver, à force de travail et de pratique. S’exercer. Y croire. Ne pas se décourager. Ça paiera forcément…

1. Préparez-vous

Une évidence ! Mais ça reste l’étape essentielle. Vous devez pouvoir jongler avec votre projet, mais surtout savoir ce que vous voulez passer comme idée. Identifiez votre key message. Structurez votre approche de façon claire et percutante. Évitez d’embrouiller votre auditoire de concepts abstraits. Enfin, détrompez-vous : parler de ce qu’on connaît n’est pas forcément simple !

 

2. Concentrez-vous sur l’essentiel

Vous devez taper sur le clou (« votre message »)…et vite (5 minutes, c’est déjà énorme) ! Posez de bonnes questions. Soyez habile et identifiez clairement la problématique ou le besoin. Utilisez des faits, des illustrations, des statistiques, des anecdotes, etc. Bref, du concret pour capter l’attention ! Un exemple ? Vous proposez une solution pour tondre automatiquement le gazon. Pourquoi ne pas miser sur une introduction du type « savez-vous qu’un homme passe, en moyenne, 6 mois de sa vie à tondre sa pelouse ? »

 

3. Peaufinez aussi la forme

Pensez à votre public : assis là, toute la journée, à écouter de mauvaises présentations. Réalisez une présentation simple, mais efficace. Donc, soyez créatif, original et enthousiaste. Montrez de la passion, mais veillez à rester crédible. Mettez-vous à leur place : comment aimeriez(pourriez)-vous être convaincu ?

 

4. Acceptez ce que vous ne maîtrisez pas

Votre audience ! Est-ce que votre client digère mal son petit-déjeuner ? Votre investisseur est-il de mauvais poil à cause du trafic ? Peu vous importe ! Vous avez un plan. Ne prêtez pas trop attention aux éventuels (faux) signes de votre public… L’idée est de rester concentré et d’éviter les montagnes russes émotionnelles : de l’excès de confiance aux torrents de sueurs dans le dos, en quelques secondes !

 

5. Soyez réactif

Vous devez pouvoir répondre à tous les types de questions, mais aussi à réagir aux imprévus. Il fait chaud ? Le projecteur ne fonctionne pas ou le micro grésille ? Ne vous laissez pas décontenancer. Au contraire, profitez pour faire un trait d’humour qui détendra l’atmosphère. Mais ce n’est pas du stand-up, donc n’en faites pas trop non plus ! Cela pourrait être pris pour un excès de confiance.

 

6. Restez vous-même

C’est l’une des clés. Inutile de forcer le trait, cela se verra… Gardez aussi à l’esprit qu’il n’y a rien de personnel : vous n’êtes pas votre entreprise et encore moins votre pitch ! Du stress ? Tout le monde en a ! L’accepter, c’est déjà le combattre. Respirez et réfléchissez-y : que peut-il vous arriver de pire ? Ne pas convaincre ! Ce ne sera que partie remise et puis, ne dit-on pas que l’échec est souvent la voie de la réussite…

 

En bref, pour bien pitcher:

  • Préparez-vous

  • Concentrez-vous sur l’essentiel

  • Peaufinez aussi la forme

  • Acceptez ce que vous ne maîtrisez pas

  • Soyez réactif

  • Restez vous-même