Témoignage - Reprendre une entreprise familiale

Benoît Dieu - Opticien à Namur

Benoît Dieu - Opticien à Namur

Opticien Dieu - Boutique

Lors d’une transmission d’entreprise, la relation de confiance avec le banquier est cruciale comme le confirme Benoît Dieu, opticien à Namur.

En 1970, Yves Dieu, opticien diplômé, réalise son rêve et ouvre son magasin à Namur avec l’aide de ses parents et du Crédit Professionnel, aujourd’hui Beobank, qui fournit le crédit d’investissement nécessaire. Aujourd’hui, son fils Benoît et sa belle-fille Bénédicte ont repris le flambeau et ont ouvert Benoît Dieu Opticien. Toujours soutenus par Beobank. « Le crédit, c’est se faire confiance. En 45 ans, cette confiance n’a jamais été trahie », soulignent le père et le fils.

Une transmission en douceur

La transmission s’est faite en douceur chez les Dieu. Début des années 2000, Benoît a commencé à travailler avec ses parents. En 2004, il devient actionnaire. Début 2015, Bénédicte entre dans le capital de la société, et la transmission complète de l’entreprise est accomplie.

La succession a été soigneusement préparée en collaboration avec Benoît Wilhelmi, leur conseiller chez Beobank. « Lorsque j’ai été informé du projet, j’ai réuni toutes les parties, y compris le comptable, un fiscaliste et un analyste, se souvient-t-il. Nous avons prévu un capital de pension pour les parents et une reprise des actions par le fils. En un jour, tout était bouclé ! »

Partenaires dans la transmission et au quotidien

« Aujourd’hui encore, nous nous voyons constamment, ajoute Benoît Dieu. Beobank sait toujours ce qui se passe ici . » (il rit) Si le jeune couple n’a pas hésité à changer radicalement de cap avec son nouveau magasin à Namur, il n’envisage pas un seul instant de changer de banquier !

« Nous avons toujours bénéficié d’une excellente collaboration avec Beobank et nous nous faisons confiance. Je ne vois aucune raison de changer quelque chose. Au contraire, la stabilité est importante dans une relation d’affaires. »

« Nous sommes devenus de vrais partenaires »

Une relation précieuse et stable avec le banquier

Pour leur magasin, le couple a misé sur un nouveau concept dans l’univers des opticiens, basé sur le professionnalisme consciencieux, l’approche personnalisée et la recherche systématique de la solution optimale pour tous grâce à la combinaison de technologies avancées et de matériaux innovants.

Pour tout mettre en place, ils ont là aussi pu bénéficier des conseils et de l’accompagnement de Benoît Wilhelmi, leur conseiller chez Beobank. Il leur a proposé un crédit d’investissement pour l’aménagement du magasin et un crédit de caisse pour les dépenses ponctuelles, telles que l’achat de nouvelles collections.

« Nous sommes devenus de vrais partenaires, apprécient l’opticien. La banque nous a toujours très bien soutenus, mes parents d’abord et maintenant nous. Cette stabilité est essentielle et précieuse. »

Les clés d'une transmission familiale réussie

  • Préparer soigneusement la transmission
  • Bâtir une relation stable avec le banquier
  • Poursuivre la relation de confiance au quotidien
  • Devenir de vrais partenaires