Combien pouvez-vous gagner en tant que jobiste ?

Combien pouvez-vous gagner en tant que jobiste ?

Combien pouvez-vous gagner en tant que jobiste ?

Les deux principales questions que vous vous posez sans aucun doute sont : « Combien de temps ai-je le droit de travailler ? » et « Combien ai-je le droit de gagner ? ». D’abord, la bonne nouvelle ! En principe, vous pouvez gagner autant que vous le souhaitez. Il faut néanmoins tenir compte du fait que vos revenus ont un impact sur les impôts. D’une part, si vous gagnez trop, vous devrez payer des impôts. D’autre part, vos parents seront davantage taxés à partir d’un certain montant car vous ne serez plus considéré comme étant « à leur charge ».

 

Impôts

Qu’est-ce que cela signifie, concrètement ? Si vous faites partie du foyer parental au 1er janvier 2016, vous êtes fiscalement à la charge de vos parents. Dans ce cas, vos revenus bruts pour 2015 ne peuvent pas dépasser 6.500 €. Si vous êtes fiscalement à la charge d’un parent isolé, vous pouvez gagner jusqu’à 8.225 bruts. Si vous gagnez plus, vous n’êtes plus à la charge de vos parents et ceux-ci payent davantage d’impôts.

Vous ne commencerez pas à payer des impôts tant que vos revenus bruts pour 2015 n’excèdent pas 9.458,95 €. Et à condition que vous ayez signé un contrat étudiant écrit. En échange de cette exonération fiscale, vous paierez tout de même une contribution de solidarité de 2,71%.

 

Allocations familiales et charges sociales

Concernant les allocations familiales, le fisc ne tient pas compte du montant que vous gagnez en tant que jobiste, mais du nombre d’heures que vous travaillez par trimestre et de la période où vous travaillez. Pendant les vacances estivales (juillet, août et septembre), vous pouvez travailler autant – et évidemment aussi peu – que vous le souhaitez. Pendant l’année académique, d’octobre à juin, vous n’avez droit qu’à 240 heures de travail par trimestre au maximum. Si vous prestez davantage d’heures, vous ne recevez pas les allocations familiales pour le trimestre durant lequel vous avez trop travaillé.

Et qu’en est-il de vos charges sociales ? Vous avez le droit de travailler 50 jours par an en tant que jobiste tout en bénéficiant d’une réduction des charges sociales. Il faut alors travailler pendant les périodes où vous n’êtes pas supposé suivre des cours ou participer à des activités. En d’autres termes, si vous ne dépassez pas cette limite, vous payez moins qu’un travailleur normal. Si vous travaillez plus de 50 jours, vous payez des charges sociales normales.

 

Pour plus d’infos sur le travail étudiant, rendez-vous sur www.mysocialsecurity.be/student.