S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Faut-il s’inquiéter des nouvelles règles encadrant les prêts hypothécaires ?

Les nouvelles règles en matière de prêts immobiliers.

Les taux d’intérêt vont rester bas en 2020 mais les règles en matière d’emprunt, elles, ont changé le 1er janvier. Voici ce que cela signifie si vous voulez devenir propriétaire.

En 2008, l’éclatement de la bulle immobilière aux États-Unis plongeait le monde dans une crise financière XXL. A coup sûr, vous ne l’avez pas oublié. Eh bien, la Banque Nationale de Belgique (BNB) non plus. Depuis le 1er janvier 2020, de nouvelles recommandations sont entrées en vigueur chez nous pour encadrer l’octroi des crédits hypothécaires. Des recommandations qui incitent les banques et les assurances à davantage de prudence.

Une mesure de précaution

Des seuils de quotité ont été fixés. Les établissements financiers sont invités à ne plus prêter plus de 90% de la valeur d’un bien, 80% même si l’acheteur n’a pas pour projet d’en faire sa résidence. La mesure vise à supprimer les prêts les plus risqués pour limiter la surchauffe sur le marché de l’immobilier. Un marché devenu vulnérable ces dernières années d’après plusieurs études. 

Conséquence : davantage de dossiers seront sûrement refusés faute d’une solvabilité suffisante. Mais pas de panique si vous mûrissez l’idée de devenir propriétaire. La BNB l’assure, l’objectif de ces nouvelles règles n’est en aucun cas de restreindre l’accès au crédit des moins nantis. Plusieurs dérogations sont d’ailleurs prévues pour éviter cet effet pervers.  

Une certaine marge de manœuvre

Vous voulez acheter une maison ou un appartement mais votre apport vous permet à peine de couvrir plus que les frais de notaires et d’enregistrement ? Vous ne serez pas forcément éconduit pour autant. Les banques et assurances conservent un certain libre arbitre dans l’octroi de leurs prêts hypothécaires. 

Chaque année, jusqu’à 20% des candidats acquéreurs peuvent ainsi obtenir un prêt dépassant la quotité de 90%. Et si c’est votre premier achat, tant mieux car la marge de manœuvre de votre établissement financier est encore plus importante. Dans cette catégorie des primo-acquéreurs, ce ne sont plus 20% mais 35% des crédits qui peuvent dépasser cette limite, 5% pouvant même excéder la valeur du bien. Au-delà de ces seuils seulement, la banque devra se justifier auprès de la BNB.

En résumé, pas d’autocensure ! Les nouvelles règles encadrant le crédit hypothécaire ne doivent pas vous décourager de prendre rendez-vous avec votre banquier pour lui parler de votre projet. Les taux d’intérêt vont rester bas en 2020, profitez-en.

Comment pouvons-nous vous aider ?