Quelle est la valeur nominale d’une action et d’une obligation ?

La valeur nominale, contrairement à la valeur réelle, reste toujours la même.

La valeur nominale, contrairement à la valeur réelle, reste toujours la même.

En sciences économiques, une distinction est faite entre les notions de valeur nominale et de valeur réelle. Cette distinction permet avant tout aux économistes de comparer le pouvoirs d’achat (en d’autres mots, les revenus réels) dans différents pays à un moment donné.

Imaginez qu’en l’an 2000, vous achetiez six œufs pour un euro, et que dix-sept ans plus tard, vous n’achetiez plus qu’un seul œuf pour le même montant… Dans ce cas de figure, la valeur nominale de votre pièce de monnaie n’a pas changé (elle affiche toujours une valeur d’un euro), mais sa valeur réelle est quant à elle six fois plus faible. Le pouvoir d’achat ou la valeur réelle de la monnaie a chuté.

Le principe est identique pour les billets de banque, les timbres et autres biens sur lesquels figure une valeur chiffrée. Les actions et obligations, par exemple, possèdent aussi une valeur nominale. Cependant, les conséquences financières sur le long terme ne sont pas comparables dans un cas comme dans l’autre.

La valeur nominale des actions

La valeur nominale d’une action dépend de la valeur de son entreprise émettrice au moment de l’émission. Si une entreprise dont le capital s’élève à 2 000 000 € décide d’émettre 10 000 actions pour la moitié de ce capital, chaque action qu’elle émettra aura une valeur nominale de 100 €. Cependant, la valeur nominale de ces actions demeure invariable et n’informe en rien sur le cours en bourse de l’entreprise émettrice. Ce n’est qu’une fois comparée au cours en vigueur que cette valeur nominale apportera une indication sur la croissance de l’entreprise. Il arrive également que des actions sans valeur nominale soient émises.

La valeur nominale des obligations

Contrairement à la valeur nominale des actions, la valeur nominale des obligations ne fluctue pas après achat. La valeur nominale d’une obligation s’élève à 500 € ? Vous l’achèterez alors pour ce montant et recevrez vos 500 € en retour une fois la date d’échéance atteinte (malheureusement, le pouvoir d’achat lié à ces 500 € aura peut-être entre-temps baissé à cause de l’inflation). Le rendement dont vous bénéficierez est lui aussi calculé sur la base de cette valeur nominale de 500 €.

Prenons un exemple concret :

Vous achetez une obligation à 5 ans avec 4 % d’intérêt pour 500 €. Pendant 5 ans, vous recevrez 20 € d’intérêts chaque année.À la date d’échéance, vous recevrez vos 500 € investis en plus des 100 € d’intérêts déjà perçus.

Notez toutefois que vous devrez payer des impôts sur les intérêts gagnés et que les intermédiaires financiers factureront également des frais de gestion.