Pour une meilleure expérience de navigation, nous vous invitons à utiliser un autre navigateur compatible comme Firefox ou Google Chrome.

S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Peut-on encore acheter un logement sans l’appui de ses parents ?

Comment les parents peuvent aider leurs enfants à acheter un logement ?

Les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter chaque année, compliquant l’accès à un premier logement. Peut-on aujourd’hui se passer de l’aide financière de ses parents ?

Un jeune, isolé ou en couple, peut-il encore accéder à la propriété ? Un rapide coup d’œil sur le marché immobilier belge permet de se faire une première idée. Si la crise sanitaire et économique a fait baisser le nombre de transactions, elle n’a pas vraiment eu d’effet sur les prix.

De meilleurs taux mais des règles plus strictes

Le prix moyen d’une maison en Belgique en 2020 s’élevait à 276.993 euros, en hausse de 5,7% comparé à l’année précédente selon le baromètre immobilier réalisé par la Fédération du Notariat (Fednot)1. Le prix médian d’un appartement s’élève lui à 205.000 euros, et est à 230.000 euros à Bruxelles selon StatBel2 sur base des résultats du troisième trimestre 2020. A contrario, les taux hypothécaires sont au plus bas et resteront relativement stables en 2021. Il y a tout de même un bémol. S’ils sont bas, les conditions d’octroi de crédit immobilier sont désormais plus strictes depuis les recommandations émises par la Banque Nationale de Belgique début 2020

Impossible sans l’aide de papa et/ou maman ?

Dans ces conditions, un jeune peut-il acheter sans un coup de pouce de ses parents ? Les parents peuvent décider  de faire une donation ou une avance sur héritage pour aider leurs enfants à acquérir leur bien, en leur permettant ainsi de réduire le montant à emprunter grâce à un apport de fonds propres. Une épargne constituée par le jeune lui-même reste bien-entendu toujours une corde supplémentaire à son arc pour réduire le montant à emprunter. 

Quid des autres ? Si cela est plus compliqué, ce n’est pas forcément impossible. Les recommandations de la BNB prévoient une marge de manœuvre pour les primo-acquéreurs. 35% des emprunts peuvent dépasser le seuil de quotité, et 5% peuvent même excéder la valeur du bien. Le plus simple est toujours de contacter son agence bancaire avant de se lancer dans la recherche d’un bien. 

 

Sources
1Fédération du Notariat (Fednot)
2Statbel

Vous voulez acheter ou construire une maison ?

Prenez rendez-vous

Comment pouvons-nous vous aider ?