Pouvez-vous rédiger vous-même votre testament ?

Le testament doit être entièrement écrit de votre propre main.

Le testament doit être entièrement écrit de votre propre main.

Le testament vous permet de déterminer vous-même (en partie) la manière dont votre patrimoine sera partagé à votre décès. Pour bien faire, de nombreuses personnes s’adressent à leur notaire, mais cela n’est pas obligatoire. Un testament olographe, c’est-à-dire écrit de la main du testateur, est également valide, moyennant le respect de certaines règles.

Libre disposition

À votre décès, la loi détermine en grande partie ce qu’il advient de votre patrimoine. Si vous avez un enfant, il en recevra au moins la moitié. Si vous en avez deux, ils recueilleront ensemble au moins deux tiers de l’héritage. Si vous en avez trois ou plus, ils auront ensemble droit à au moins trois quarts de votre bien. Par ailleurs, certaines règles protègent le partenaire survivant et, en l’absence d’enfants, les parents ou les grands-parents.

Les testateurs ne peuvent disposer librement, par testament, que de la partie non réservataire.

La règle changera le 1er septembre 2018. La part revenant obligatoirement aux enfants, quel que soit leur nombre, est ramenée à la moitié. Cela signifie que le testateur peut disposer librement de l’autre moitié de sa fortune. Cette nouvelle règle est surtout intéressante dans le cas des familles recomposées, ou si vous voulez léguer une partie de votre patrimoine à une bonne œuvre.

Le notaire n’est pas obligatoire

Si de nombreuses personnes ont recours à l’aide d’un notaire pour rédiger leur testament – il est en effet expert dans l’art d’exprimer les volontés d’une manière juridiquement correcte –, toute personne majeure peut le rédiger elle-même.

Certaines règles doivent cependant être respectées. Ainsi, le testament doit toujours être entièrement écrit de votre propre main.. Il peut être rédigé sur une simple feuille A4. Un texte dactylographié ou un enregistrement vidéo n’a en revanche aucune valeur légale.

N’oubliez pas la date

Le testament olographe doit aussi contenir votre nom, ainsi que la date. Ce dernier élément est important pour vérifier que vous aviez la capacité juridique à ce moment-là. Vous pouvez rédiger votre testament dès l’âge de 16 ans, mais certaines restrictions s’appliquent entre 16 et 18 ans.

La date permet en outre de déterminer si le testament exprime bien vos dernières volontés. Rien ne vous empêche de remplacer un ancien testament par un nouveau. Il est même possible de remplacer un testament notarié antérieur par un testament olographe. Il suffit de préciser que le nouveau testament abroge tous les précédents.

Il va de soi que tous ces documents doivent aussi être signés.

Registre central

Après l’avoir rédigé, vous pouvez conserver vous-même votre testament, ou le déposer chez un notaire, qui le fera éventuellement enregistrer auprès du registre central des testaments. Le document pourra ainsi être retrouvé aisément à votre décès et il ne risquera pas d’être détruit par quelqu’un qui l’aurait trouvé « par hasard » et qui aurait un intérêt à le faire disparaître.

Un particulier n’a pas la possibilité de faire enregistrer lui-même son testament olographe auprès du registre central des testaments.

En bref

  • Un testament olographe est valide.
  • Il doit être manuscrit et non dactylographié.
  • N’oubliez pas de le dater.
  • Vous pouvez le déposer chez votre notaire.
  • Votre notaire peut le faire enregistrer auprès du registre central des testaments.

Vous avez des questions sur votre planification successorale ?

Contactez votre conseiller Beobank

Prendre rendez-vous