Quelle protection incendie pour votre maison ? 3 conseils pour la rendre plus sûre !

Il est préférable d’installer au moins un détecteur de fumée par étage

Il est préférable d’installer au moins un détecteur de fumée par étage

On dénombre, en Belgique, 20.000 incendies de maison tous les ans. En 2018, ces incendies ont entraîné le décès de 56 personnes. Dans le même temps, on estime que seule la moitié des foyers belges sont équipés d’un ou plusieurs détecteurs de fumée, ceux-ci étant le plus souvent peu ou pas entretenus. Toutefois, un détecteur de fumée en état de fonctionner n’a rien d’un luxe. Vous trouverez, ci-dessous, plus d’informations et quelques conseils utiles pour rendre votre maison plus sûre.

Le sauveteur absolu : le détecteur de fumée

Même les meilleures protections ne vous mettent pas à l’abri d’un incendie. Être alerté suffisamment vite fera littéralement la différence entre vie et mort. Il est vrai que, dans votre sommeil, vous risquez de ne rien sentir, réduisant ainsi d’autant vos chances de vous réveiller suffisamment vite. Raison pour laquelle il est préférable d’installer au moins un détecteur de fumée par étage et dans la cage d’escalier. Pour la salle de bain, la cuisine ou le garage, vous opterez pour un détecteur thermique qui ne s’enclenche pas par la présence de fumée, mais bien aux hausses de température. Vous éviterez ainsi les fausses alertes. Assurez-vous, à l’achat de tout détecteur de fumée, que celui-ci porte les étiquettes CE et EN14604. Certains détecteurs présentent une batterie non remplaçable d’une durée de vie de dix ans. Ils sont un peu plus chers, mais présentent l’avantage de ne pas nécessiter d’entretien au niveau des piles. Dans tous les cas, un détecteur de fumée doit être remplacé tous les dix ans.

Placez un détecteur de fumée au-dessus de votre séchoir, votre boîtier électrique, mais aussi aux endroits où vous chargez régulièrement des appareils électroniques tels que vos smartphones. Idéalement, vous installerez votre détecteur de fumée au plafond, à minimum 30 cm des coins. Si vous souhaitez installer un détecteur de fumée contre un mur, veillez à ce qu’il soit le plus haut possible, mais jamais à moins de 15 centimètres du plafond. Une fois la sirène installée, testez-la au minimum une fois par mois. Pensez aussi à dépoussiérer vos détecteurs de fumée afin d’en assurer le bon fonctionnement.

Vous souhaitez connaître le niveau de sécurité contre le feu de votre maison ? Le gouvernement belge met à disposition un conseiller en prévention des incendies dans chaque commune. Celui-ci se rend à votre domicile pour effectuer une inspection, et ce, gratuitement.

Cultivez les bonnes habitudes au sein de votre maison

Lancer une machine juste avant de se coucher, faire bouillir la soupe tout en répondant à ses mails, voire recharger un smartphone, une tablette ou un laptop durant la nuit… Autant de possibilités de gagner du temps, mais souvent au détriment de votre sécurité.

Restez toujours dans la cuisine quand des casseroles sont sur la plaque de cuisson et utilisez un minuteur pour marquer la fin de cuisson. Vous n’oublierez ainsi plus jamais de retirer à temps poêles et casseroles de la zone chauffante. Vous envisagez une nouvelle cuisine ? En 2019, certaines cuisinières s’éteignent automatiquement. Assurez-vous également d’avoir une couverture coupe-feu à proximité. Vouloir éteindre un début d’incendie avec de l’eau ou un chiffon humide peut avoir un effet contre-productif. Les matières grasses chauffées à haute température comme du beurre ou de l’huile dans  une poêle, voire l’huile de friture, formeront le combustible idéal pour créer une gigantesque flamme, celle-ci ne faisant qu’alimenter l’incendie.

Évitez de faire tourner machine à laver ou séchoir en soirée. La poussière qui encombre les filtres de votre séchoir est une des principales causes d’incendie des séchoirs à tambour. Nettoyez donc ces filtres après chaque cycle de séchage. Attention, filtres au pluriel puisque certains séchoirs peuvent en contenir jusqu’à trois. Un rapide coup d’œil au mode d’emploi vous évitera sans doute d’en oublier l’un ou l’autre. Néanmoins, si votre objectif est de faire des économies en utilisant le compteur de nuit, faites-le le soir, mais toujours avant de vous coucher.

Idem pour les appareils électroniques que vous devez recharger. Effectuer toujours cette opération avant d’aller vous coucher. Prenez l’habitude de débrancher le dispositif après l’avoir chargé ou utilisé. Lorsque vous achetez des appareils qui présentent des risques comme un lisseur ou un fer à repasser, optez toujours pour un modèle qui propose l’extinction automatique.

Nettoyer et contrôler

La poussière a tendance à boucher les aérations des appareils électroniques. Il est préférable d’en tenir compte, par exemple en cuisine, avec la hotte. Nettoyez-la régulièrement. N’oubliez pas non plus de nettoyer la poussière derrière votre réfrigérateur, votre congélateur ou votre micro-onde. Pensez aussi à leur offrir suffisamment d’espace pour une ventilation optimisée. Votre machine à laver et votre séchoir sont également des nids à poussière. Outre les filtres que vous nettoierez après chaque utilisation, vous prendrez la précaution de dégager l’évacuation de l’air et de laver l’intérieur du séchoir.

Enfin, il est indispensable d’entretenir régulièrement cheminée et chaudière. Cela vous évitera non seulement les feux de cheminée, mais vous réduirez aussi les risques d’intoxication au CO. Raison pour laquelle vous ferez ramoner vos cheminées au moins une fois par an. Si votre chaudière fonctionne au gaz naturel, vous êtes tenu d’en faire faire l’inspection tous les deux ans. Au mazout ? Un inspecteur agréé devra passer chez vous tous les ans.

 

Découvrez ici le système d’alarme Beobank Home Secure qui vous alertera en cas de cambriolage ou d’incendie.

Comment pouvons-nous vous aider ?