S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Critères ESG : la grille d’analyse de la finance durable

Des critères qui en disent long

Vous êtes un investisseur « engagé » ? Rentabilité doit rimer avec responsable ? Le « bulletin » ESG vous donne des garanties sur la performance durable de vos investissements.

Les décisions d’investissement ont longtemps reposé sur des critères exclusivement financiers. L’étalon pour évaluer un « bon » ou un « mauvais » placement ? La performance économique de l’entreprise : ses rapports financiers ; ses résultats ; etc. Mais c’était sans compter sur l’émergence progressive d’indicateurs extra-financiers : les critères ESG (environnement ; social-sociétal ; gouvernance)… Des « garants » de la performance « durable » devenus incontournables pour des investisseurs de plus en plus engagés et responsables !

Quel bilan extra-financier ?

Les critères ESG se sont imposés comme un standard d’évaluation des placements « durables » en complément de l’analyse financière classique. En d’autres mots ? Ils vous offrent une image plus précise d’une entreprise sous trois angles fondamentaux :

  • Environnemental : cet indicateur fournit par exemple des informations sur les efforts menés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais aussi les mesures prises pour gérer au mieux ses déchets ou encore maîtriser son empreinte écologique.
  • Social-sociétal : quelles sont les « valeurs » défendues par l’entreprise dans laquelle vous allez investir ? De la formation du personnel au dialogue social en passant par le respect des parties prenantes. Ainsi que la question de la diversité au sein de la structure.
  • Gouvernance : ce critère vise à donner les clés pour comprendre la « qualité » de la gestion de l’entreprise : le modèle ; l’indépendance et la transparence ; l’éthique commerciale ; la rémunération des dirigeants ; la lutte contre la corruption ; etc.

Il faut se rendre compte qu’un produit n'obtient pas le même score sur tous les facteurs. Par exemple, un produit peut avoir un très bon indicateur « Environnemental », mais moins bon pour les aspects « Social-sociétal » et « Gouvernance ».

Bien s’informer pour mieux décider

L’émergence de cette grille de lecture « durable » va de pair avec l’expansion de la finance « verte ». Et pour cause : les investisseurs d’aujourd’hui veulent savoir où ils mettent leur argent. Leurs placements sont-ils alignés sur leurs valeurs ? La stratégie de l’entreprise prend-elle au sérieux sa responsabilité sociétale (RSE) et son engagement durable ? Des questions qui trouvent des réponses tangibles grâce à des critères ESG qui font écho aux 17 objectifs de développement durable de l’ONU.

Vers une uniformisation ?

Ces indicateurs extra-financiers — exprimés par des labels, des notations ou des indices — pêchent encore par leur diversité et leur nombre. Et pour cause : différents acteurs — certains plus fiables que d’autres — proposent leur propre grille de lecture et méthode d’évaluation. Pour l’investisseur ? Cela complique grandement la lisibilité et la vérification de l’application des critères. Ce n’est donc pas un hasard si l’Europe travaille sur un cadre commun pour déterminer les activités durables et la définition d’un investissement conforme aux principes ESG. Un « green deal » dont les premières concrétisations sont attendues pour 2021…

 

Prenez rendez-vous avec l’un de nos experts pour découvrir comment investir dans la finance verte

Plus d'infos

Comment pouvons-nous vous aider ?