Prêt à franchir le pas de la voiture électrique ?

Plus chère à l’achat, plus avantageuse à l’utilisation

Plus chère à l’achat, plus avantageuse à l’utilisation

L’émergence de la voiture électrique se poursuit. Alors que, par le passé, seules les entreprises négociaient le virage de la conduite électrique, les particuliers en découvrent aujourd’hui les avantages. Il existe toutefois encore de nombreux malentendus au sujet des voitures électriques. C’est dommage, car la conduite électrique présente de nombreux avantages.

L’offre en voitures électriques s’est fortement développée ces dernières années. En 2018, on pouvait retrouver plus de 25 voitures électriques dans les catalogues des différents constructeurs. 2019 sera l’occasion d’y ajouter quelques modèles supplémentaires remarquables.

Il reste à espérer que le prix de ces voitures évolue progressivement dans la bonne direction. Vous pouvez déjà acquérir une voiture électrique pour moins de 30.000 euros. Celle-ci pourra servir tant de première que de deuxième voiture. Et si vous disposez d’un budget supplémentaire, vous pourrez même vous tourner vers des modèles familiaux.

De la citadine à la familiale

Parmi les modèles les plus économiques, la Renault Zoë (à partir de 24.950 euros) est un choix intéressant pour qui cherche une citadine compacte proposant une autonomie respectable (300 kilomètres en pratique). D’autres marques proposent des modèles similaires, mais, en règle générale, avec une autonomie considérablement rabotée.

Vous disposez d’un budget plus important ? Vous souhaitez plus d’espace ? Des familiales compactes comme la Nissan Leaf (36.540 euros pour 270 kilomètres d’autonomie), la Hyundai Kona (37.999 euros, 289 kilomètres d’autonomie) et la Volkswagen e-Golf (40.100 euros, 300 kilomètres d’autonomie) sont des choix intéressants pour qui veulent se détourner définitivement de leurs voitures essence ou diesel.

Le budget sera, actuellement, bien plus élevé si vous cherchez plus d’autonomie, et ce, même si vous disposerez alors d’une voiture encore plus grande. La nouvelle Tesla Model 3 (58.800 euros), officiellement disponible en Belgique à partir de 2019, promet d’établir de nouveaux standards en ce domaine pour son segment puisqu’elle promet 460 kilomètres d’autonomie.

Rouler à l’électrique, c’est faire des économies…

L’achat d’une voiture électrique est un cap aventureux pour qui a l’habitude de se rendre chaque semaine à la station-service. Si l’on s’habitue assez vite au silence et à la conduite douce et détendue, les recharges et durées de vie de la batterie représentent encore un pas vers l’inconnu. Heureusement, marques et gouvernements facilitent grandement cette transition.

En Wallonie et en Région de Bruxelles-Capitale, par exemple, vous bénéficiez d’une taxation avantageuse lorsque vous optez pour une voiture électrique. Vous payez non seulement la TMC minimale (61,50 euros), mais aussi la taxe de circulation minimale (77,35 euros). Cela représente, dans les deux cas, une économie considérable.

Généralement, l’entretien d’une voiture électrique est beaucoup moins cher que pour un modèle à combustion comparable. La charge d’une batterie est également bien moins chère qu’un passage à la pompe. Pour quelques centimes, votre batterie est chargée. Et le tout peut se faire, soit dit en passant, très rapidement si vous optez pour une installation de charge adaptée.

… et profiter

Les constructeurs automobiles proposent, de leur côté, toutes sortes de services confortables parfaitement adaptés aux voitures électriques : formules de paiement pour les charges en déplacement, assistance pour l’installation d‘une borne de charge à domicile ou autres formules spécifiques pour l’utilisation ou le remplacement des batteries. Mieux vaut donc s’informer à l’avance sur les possibilités offertes. C’est désormais clair : les marques se battent pour acquérir tout nouveau conducteur électrique et, en tant que consommateur, vous ne pouvez qu’en profiter.

 

Vous trouverez ici plus d'infos sur le prêt voiture Beobank