Investir et Épargner

A quoi vous attendre lors du contrôle technique ?

Plus utile et moins ennuyant que vous ne le pensez

Contrôle technique : ce à quoi votre voiture sera confrontée

Contrôle technique : ce à quoi votre voiture sera confrontée

Le contrôle technique périodique est sujet de bien des angoisses chez de nombreux automobilistes. Pas moyen toutefois d’y échapper puisque rouler sans certificat de contrôle valide est non seulement interdit, mais peut aussi entraîner de nombreux soucis en cas d’accident. Néanmoins, le contrôle technique n’a rien d’insurmontable si vous savez à quoi vous attendre.

En Belgique, les autorités imposent un contrôle technique périodique pour tout véhicule immatriculé en vue d’une utilisation sur la voie publique. Ce faisant, elles entendent garantir la sécurité routière, contrôler les normes environnementales et mieux protéger les consommateurs. En effet, le contrôle est effectué au sein d’une station d’inspection indépendante qui ne présente aucun but commercial.

Pour qui ?

Toute nouvelle voiture est livrée avec un certificat de contrôle valide, celui-ci reprenant une date d’échéance de sa validité. Le véhicule devra donc être présenté à une station d’inspection agréée avant cette date. Pour les voitures particulières, il s’agit au plus tard de la date du quatrième anniversaire de la voiture. Vous recevrez, par ailleurs, une invitation par courrier à vous présenter au centre d’inspection.

Un véhicule sera également soumis à un contrôle non périodique en cas d’accident ou après certaines modifications telles que le placement d’un crochet de remorquage, d’un réservoir CNG ou d’un réservoir LPG. Ce n’est qu’après celui-ci que vous pourrez à nouveau utiliser le véhicule sur la route. Un contrôle est également obligatoire lors de la vente d’un véhicule d’occasion, l’attention étant portée au Car Pass, un document reprenant le kilométrage et le cycle de vie de toute voiture.

Qu’est-ce qui est contrôlé ?

Lors de ce contrôle périodique, une attention particulière est accordée à l’état général du véhicule et plus spécialement aux éléments pouvant avoir un impact sur la sécurité. On traquera notamment les défauts qui peuvent compromettre la visibilité (comme des autocollants ou des fissures sur le pare-brise) ou la sécurité (comme des pneus ou des freins usés).

Ce sont tout d’abord les clignoteurs, feux de route et feux de croisement qui sont contrôlés tant au niveau de leur fonctionnement que de leur réglage. Un test d’émission est également effectué, permettant de vérifier que le véhicule répond bien aux normes légales en vigueur. Un test de la suspension et une inspection visuelle sous la voiture sont également au programme.

Quelles sont les conséquences ?

Votre voiture a passé chaque contrôle sans souci ? Vous recevez alors un certificat de contrôle vert. Celui-ci présente généralement une validité d’un an. Des exceptions existent et une validité plus longue peut être accordée. Si des points d’attention ou des défauts mineurs sont identifiés, ceux-ci doivent être réparés en temps utile. Vous recevez alors un certificat de contrôle vert reprenant les remarques ad hoc.

Un certificat de contrôle vert à validité limitée est une autre option. Des défauts sont identifiés et donneront lieu à une nouvelle inspection après réparation (généralement sous trois mois). Si la voiture ne répond plus aux normes de sécurité, elle recevra un certificat de contrôle rouge. Dans ce cas, le propriétaire du véhicule dispose de 14 jours pour (faire) effectuer des réparations approfondies ou retirer définitivement son véhicule de la circulation.

Conseils pour un contrôle technique sans souci

Certes, il est difficile de rendre le contrôle technique amusant, mais, bien préparé, il est loin d’être insurmontable. Avec ces quelques conseils, vous obtiendrez le certificat vert tant convoité sans le moindre problème.

  1. Conservez votre voiture en bon état et faites réparer les défauts majeurs en temps utile. Cela vous évitera les réparations d’urgence lorsque l’invitation de l’inspection automobile tombera dans votre boîte aux lettres.
  2. Prenez rendez-vous au préalable en ligne afin de ne pas subir de longues files d’attente. Ce rendez-vous peut être pris dans le centre d’inspection de votre choix.
  3. Assurez-vous que tous les documents dont vous avez besoin se trouvent à portée de main, dans le véhicule. Il s’agit du certificat d’immatriculation, du certificat de conformité, du dernier certificat de contrôle et du certificat d’assurance. D’autres certificats (LPG, CNG, tuning, etc.) devront également être présentés.
  4. Quelques jours avant le contrôle technique, vérifiez que tout fonctionne correctement ou effectuez un check-up auprès de votre garage. Il est idiot d’avoir des remarques pour un feu défectueux, des pneus ne présentant pas la bonne pression ou tout autre problème facile à résoudre et vous évitant un repassage au contrôle.
  5. Aujourd’hui, les inspecteurs du contrôle technique prennent votre véhicule en main. Toutefois, avant votre visite, ils vérifieront si vous êtes en mesure de trouver les commandes des différentes fonctionnalités sans problème. Pensons à comment actionner les feux de route ou les feux antibrouillards.
  6. Présentez-vous toujours avec le moteur chaud, et ce, même si le centre d’inspection se trouve au coin de votre rue. Un trajet d’une dizaine de kilomètres avant de faire la file devrait suffire.

 

Vous voulez acheter une nouvelle voiture ? Effectuez une simulation de votre prêt Auto.

Comment pouvons-nous vous aider ?