Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent

Investir et Épargner

L’achat d’une nouvelle voiture, une aventure maîtrisée ?

Les ventes de diesels en Belgique continuent à décliner.

Les ventes de diesels en Belgique continuent à décliner.

Sans doute avez-vous déjà une idée de la taille de votre future voiture, mais moins si vous allez opter pour un diesel, une essence, une CNG ou une hybride. Et que coûte, au total, une voiture neuve ? Enfin, est-il préférable de payer la voiture en une fois ou par mensualités ?

Du diesel à l’hybride

Les ventes de diesels en Belgique continuent à décliner. En cause, une mise à niveau des accises pour faire correspondre essence et diesel, mais aussi des politiques régionales visant à décourager autant que faire se peut le choix du diesel. Selon le VAB, organisation œuvrant à la mobilité, si l’on tient compte du prix d’achat d’une voiture diesel (en ce compris la taxe de mise en circulation – DIV), la taxe de circulation annuelle et la consommation réelle, on est, en moyenne, plus cher qu’avec un modèle essence. Néanmoins, gardons à l’esprit qu’un modèle essence n’est pas, par définition, moins cher que son homologue diesel. Si vous parcourez, en moyenne, 30.000 kilomètres par an, un diesel reste, à l’heure actuelle, le choix le plus avantageux.

En 2019, le choix ne se limite plus à une opposition diesel-essence. Vous pouvez même combiner les carburants. Le CNG (Gaz Naturel Comprimé), par exemple, est de plus en plus disponible dans les stations-service. Ses avantages ? Le gaz naturel est moins polluant (95% en moins d’émissions de particules fines), de 10 à 20% moins cher et, contrairement au LPG, autorisé dans les parkings souterrains. La plupart des voitures roulant au CNG sont équipées de deux réservoirs (bi-carburant) et fonctionnent aussi à l’essence.

Pareil pour les voitures hybrides. Les hybrides ne conviennent pas seulement à celles et ceux souhaitant effectuer une transition douce vers la voiture électrique. Les personnes effectuant environ 30.000 km par an se sentiront bien dans une hybride. En 2019, le prix d’achat est relativement comparable à un modèle diesel et leurs consommations sont également similaires. Cela en fait une option envisageable, notamment si l’on tient compte des frais d’entretien 20% moins importants, de l’avantage fiscal et de l’avantage de toute nature réduit sur les voitures hybrides.

Coûts fixes et frais variables

En termes de frais fixes, il faut bien évidemment débuter par le prix d’achat. Obtenir le meilleur prix est souvent une question de timing. C’est donc une bonne idée de suivre le modèle qui vous intéresse durant quelques mois et de sauter sur la balle au meilleur moment. Vous devez également ajouter 21% de TVA sur le prix d’achat. Viennent ensuite les taxes complémentaires. Avant de pouvoir vous lancer sur la voie publique, vous devez en effet passer par la case immatriculation, mais aussi payer les taxes de mise en circulation et de circulation. À Bruxelles, cette taxe de mise en circulation est calculée sur base de la puissance fiscale de la voiture alors que la Flandre se base sur les émissions de CO2, sur la consommation annoncée et sur la norme Euro du véhicule.

Vous êtes, en outre, légalement tenu de souscrire une assurance Responsabilité Civile. La prime annuelle de celle-ci dépendra de la voiture elle-même (marque, puissance…), de votre lieu de vie, de votre âge, etc. Raison pour laquelle il est préférable de vous renseigner auprès de votre assureur, avant l’achat d’une nouvelle voiture. Un conseil : opter pour une assurance omnium durant, à tout le moins, les premières années suivant l’achat. Certains optent pour cette couverture jusqu’au remboursement complet de leur voiture.

Les frais d’entretien de votre voiture sont des coûts variables et sont dès lors difficiles à estimer. Vérifiez au préalable auprès du concessionnaire la fréquence des entretiens et leur coût moyen. En règle générale, on estime que le minimum pour la voiture est de faire un entretien par an ou tous les 20.000 kilomètres. Cela dépend bien évidemment du type de voiture, mais aussi de votre style de conduite et de l’utilisation réelle que vous faites du véhicule.

Vous tiendrez également compte de la consommation de votre voiture pour en établir le coût réel. Une règle s’applique généralement : plus la voiture est neuve, plus elle est économique. Mais ne vous laissez pas duper par les beaux discours de vente concernant la consommation. Les chiffres sont basés sur des conditions de conduite parfaites et ne reflètent donc que très peu la réalité. Habituellement, une voiture essence consomme 15% de plus que les chiffres, la proportion passant à 25 voire 30% lorsqu’on parle de diesel.

Les autres coûts supplémentaires sont les frais de car-wash, les lavages à la main, les pneus hiver, la cotisation à un service d’assistance, les vidanges d’huile, etc.

L’achat : paiement comptant ou à tempérament ?

Vous serez confronté à de nombreuses options de paiement lors de l’achat de votre nouvelle voiture. Vous pouvez ainsi utiliser votre épargne, rembourser le concessionnaire à l’aide de mensualités ou faire appel à un crédit auto classique. Mais quelles sont les différences de ces options ? Vous pouvez le lire ici.

Comment pouvons-nous vous aider ?