Que faut-il savoir au sujet des différents types d’inflation ?

Un peu d'inflation est nécessaire pour la croissance économique

Un peu d'inflation est nécessaire pour la croissance économique

L’inflation est généralement une bonne nouvelle pour les investisseurs. Pourquoi ? Car en période d’inflation, épargner devient moins intéressant en raison des faibles taux d’intérêt et de nombreux épargnants se tournent vers la bourse dans l’espoir de mieux faire fructifier leur argent. Ce que de nombreuses personnes ignorent, en revanche, c’est qu’il existe différents types d’inflation. Nous vous les présentons dans cet article.

Qu’est-ce que l’inflation ?

En période d’inflation, votre argent perd de sa valeur en raison de la hausse générale des prix. Si vous achetiez deux pains pour la somme de trois euros avant que l’inflation ne sévisse, vous n’en achetez aujourd’hui plus qu’un seul pour la même somme. Les causes de l’inflation ? Bien souvent, celle-ci est due à une hausse du revenu national et/ou une hausse de la production.

Les différents types d’inflation

Bien que les consommateurs ne soient jamais enchantés à l’idée d’une hausse des prix, la plupart des économistes estiment que l’inflation profite en réalité à l’économie, à condition, bien sûr, que celle ci soit modérée (entre 2 et 3 % par an pour être précis). Il faut en outre différencier les différents types d’inflation en fonction de leur niveau.

  1. Hyperinflation

Alors que la hausse des prix s’étend généralement sur une année entière en cas d’inflation « normale », celle-ci peut être ressentie au jour le jour en cas d’hyperinflation. Un exemple célèbre est la situation économique allemande de 1922-1923, époque à laquelle le gouvernement décida tout de même de verser le salaire des travailleurs grévistes de la région de la Ruhr et imprima, pour ce faire, de l’argent en masse. Telle fut la chute de la valeur du Deutsche Mark que les Allemands n’hésitèrent pas à brûler leurs billets pour se chauffer.

  1. Stagflation

Lorsqu’une période d’inflation coïncide avec une économie stagnante, les économistes parlent de stagflation (mot-valise formé des mots « stagner » et « inflation »). Un taux de chômage élevé et une faible croissance économique sont les principales caractéristiques d’une telle inflation. Malheureusement, ce phénomène est très difficile à contrer. En effet, les banques centrales peuvent difficilement adapter leurs taux d’intérêt, au risque de voir le taux de chômage croître davantage (des taux élevés encouragent à économiser, ce qui ralentit l’économie et l’emploi). Heureusement, la stagflation est un phénomène économique relativement rare.

  1. Inflation négative ou déflation

L’inflation négative, aussi appelée déflation, se caractérise par la chute des prix. Moins d’argent étant en circulation, la valeur de la monnaie augmente et le prix des biens diminue. À court terme, la déflation est une bonne nouvelle pour les consommateurs, mais elle représente bel et bien un danger pour l’économie à plus long terme. Lorsque les entreprises reçoivent moins d’argent en échange de leurs produits, celles-ci sont en effet obligées de réaliser des économies. Résultat ? Ce sont bien souvent les travailleurs qui en subissent les conséquences en raison de vagues de licenciement.

Quelles sont les conséquences de l’inflation pour la bourse ?

L’inflation entraînant une baisse de la valeur de l’épargne, nombreux sont les consommateurs qui se tournent alors vers la bourse avec leur argent. En période d’inflation, les investisseurs sont en outre plus enclins à prendre des risques. Sachez que les cours de la bourse ont tendance à grimper en cas d’inflation, et ce, à cause de la demande croissante en actions, mais qu’en conséquence, la valeur réelle  des investissements chute.
 

Comment pouvons-nous vous aider ?