Investir et Épargner

Quelles actions acheter ?

4 stratégies de stock picking

Tout sur les stratégies de stock picking

Tout sur les stratégies de stock picking

D’un point de vue historique, ce sont les actions qui offrent le meilleur rendement , mais elles s’avèrent aussi être un produit d’investissement extrêmement volatil. En d’autres termes, il est important de toujours penser à long terme et de mûrement réfléchir avant d’acheter ou de vendre des actions. Malheureusement, il n’existe aucun « truc » pour connaître le moment idéal où acheter ou revendre une action. Afin d’y parvenir, les gestionnaires de fonds appliquent cependant des stratégies de stock picking. Découvrez-en plus dans cet article.

Gestion active ou passive des actions

Le stock picking est une forme de gestion active des actions pratiquée par les gestionnaires de fonds. Elle consiste à suivre de près l’évolution des actions afin de pouvoir jouer sur les tendances et les opportunités en tous genres qui se présentent. Les gestionnaires qui appliquent la stratégie du stock picking tentent d’atteindre des performances supérieures à celles enregistrées par les fonds d’investissement passifs, qui achètent des actions en respectant la composition d’un indice et qui espèrent uniquement atteindre les mêmes performances que cet indice. Étant donné qu’ils se contentent de suivre l’évolution du marché, ces fonds sont également appelés trackers. D’autres termes courants utilisés comme synonymes de « fonds d’investissement passifs » sont « fonds indiciels » ou Exchange-Traded Funds (ETF ). 

Stratégies de stock picking

Afin d’atteindre un rendement aussi élevé que possible, les gestionnaires de fonds appliquent plusieurs stratégies de stock picking, dont voici les quatre principales :

  1. Fundamental Analysis

L’analyse fondamentale s’intéresse à l’entreprise qui se cache derrière une action. Son chiffre d’affaires augmente-t-il ? Ses bénéfices sont-ils suffisants ? L’entreprise est-elle en mesure de rembourser ses dettes ? Les questions posées lors de ce type d’analyse sont nombreuses.

  1. Value investing

Les gestionnaires qui pratiquent le value investing effectuent eux aussi une analyse fondamentale, mais se servent des résultats de leur analyse pour identifier les actions sous-cotées. Bien que ces actions ne soient pas forcément bon marché, elles peuvent tout de même s’avérer intéressantes si l’on considère l’excellent niveau des « fondements » des entreprises qui les émettent.

  1. Income investing

L’income investing, c’est investir dans le but de générer suffisamment de revenus passifs sur base régulière. Les gestionnaires de fonds qui appliquent cette stratégie concentrent en général leurs efforts sur les actions rapportant des dividendes élevés.

  1. Qualitative analysis

L’analyse qualitative ne s’intéresse pas tellement aux chiffres, mais bien à l’entreprise qui se cache derrière ceux-ci. Lors d’une telle analyse, les investisseurs examinent notamment la qualité du plan de développement de l’entreprise, s’intéressent à la personne qui la préside et analysent comment celle-ci la dirige ou lui assure un avantage concurrentiel durable.

Quelles actions acheter ? Le stock picking, une affaire de connaisseurs

Pratiquer le stock picking demande de posséder de bonnes connaissances financières, de disposer de certains moyens et du temps nécessaire, c’est pourquoi cette activité est généralement hors de portée des investisseurs individuels. Les investisseurs souhaitant investir dans des actions sans recourir eux-mêmes au stock picking peuvent néanmoins choisir d’investir dans un fonds d’actions. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un expert.

 

Comment pouvons-nous vous aider ?