C'est le moment d'investir. Une année 2018 pleine de promesses

Les Etats-Unis

Les Etats-Unis

Ces derniers mois, le monde économique et financier a été bousculé par le monde politique. L’occasion pour Amid Faljaoui, directeur du magazine Trends-Tendances et chroniqueur économique à la RTBF, et Etienne de Callataÿ, Conseiller économique Orcadia Asset Management, de faire le point sur l’influence de ces différents événements et d’en comprendre les opportunités.

Au niveau d’avant la crise de 2008

« Est-on sorti de la crise ? ». C’est par cette question qu’Amid Faljaoui et Etienne de Callataÿ commencent à débattre sur les opportunités financières dans le monde actuel. D’un point de vue macro-économique, les indicateurs conjoncturels sont franchement bien orientés, tant en Europe qu’aux Etats-Unis, avec des consommateurs qui consomment et des entrepreneurs qui entreprennent.

Ne pas se focaliser sur la politique

Pour Etienne de Callataÿ, le Brexit en Grande-Bretagne, l’élection de Trump aux Etats-Unis, la montée de l’extrême-droite en Allemagne et en Autriche ou les poussées régionalistes en Espagne et en Italie sont des événements qui ont été rendus possible dans un contexte de fragilisation de la population, en particulier en matière de revenus et d’avenir du marché du travail. Mais ces événements ne sont pas pour autant des freins à l’investissement. Non seulement les récents chiffres de croissance sont positifs mais en outre nos économies fonctionnent mieux, avec l’éloignement de la déflation, des réformes structurelles et le rattrapage des anciens enfants malades de l’Europe, à savoir l’Espagne, le Portugal et même la Grèce.

 

Si on est prudent, on perd de l'argent. - Etienne de Callataÿ

En Europe l'économie va plutôt bien

Etienne de Callataÿ est également interrogé sur la Chine par Amid Faljaoui qui pointe les inquiétudes sur le gonflement de la dette dans ce pays. Une fois de plus, Etienne de Callataÿ est rassurant. Depuis des années, on parle d’une économie dopée au crédit et à l’endettement qui allait s’effondrer. Mais ce ralentissement n’est jamais arrivé. Et les autorités ont les choses bien en main. Et qu’en est-il de l’Europe ? Pour Etienne de Callataÿ, l’Europe va plutôt bien. La croissance y est aussi forte qu’aux Etats-Unis, les déficits publics reculent, les déficits commerciaux des pays du sud ont disparu, des réformes sont entreprises. En conclusion, que ce soit aux USA, en Chine ou en Europe, le contexte macroéconomique est donc au vert pour oser investir.

Quelles opportunités d'investissement en 2018 ?

En 2018, les experts s’accordent à dire que les taux d’intérêt vont encore rester bas un certain temps. Plusieurs facteurs expliquent cet état de fait dont notamment la priorité des banques centrales. Première conséquence pour les personnes qui n’osent pas investir : la perte de pouvoir d’achat du capital. « Si on est prudent, on perd de l’argent » explique ainsi Etienne de Callataÿ. C’est un fait majeur pour les épargnants. « Cela pèse plus que le relèvement du précompte mobilier ou la taxe sur les comptes-titres». Avec une inflation de 2%, l’argent sur un livret qui rapporte 0,1% perd 1,9% de pouvoir d’achat en un an.

Où investir ?

Il y a bien sûr l’immobilier (cfr lien article sur l’immobilier en France dans le dernier Beobank magazine). Mais pour Etienne de Callataÿ, l’immobilier a un grand handicap, l’absence de diversification. Pour lui, investir en action reste une option intéressante à envisager. Dans le contexte économique qui est le nôtre, on peut penser que les taux d’intérêt vont rester bas et les bénéfices bien orientés. Investir en actions européennes est attractif, avec des valorisations raisonnables et de belles perspectives pour les entreprises. D’un point de vue patrimonial, Etienne de Callataÿ recommande de bien diversifier géographiquement son patrimoine, en investissant dans les pays émergents (Chine, reste de l’Asie, Amérique latine et Afrique).

En bref

  • Bonne santé économique européenne

  • Opportunités d'investissement

  • La diversification est toujours à l'honneur