Les Belges sont de plus en plus friands de fonds d’investissement

Les Belges sont de plus en plus friands de fonds d’investissement

Les Belges sont de plus en plus friands de fonds d’investissement

Selon Marc Danneels, Responsable Investissements et Conseil chez Beobank, c’est le moment idéal pour investir dans des fonds.

 

Le marché belge des fonds s'accroît

Au 1er semestre de 2014, le marché belge des fonds a enregistré une progression de plus de 10 %. Avec un patrimoine actif net dans des fonds d’investissement ayant franchi le cap des 130 milliards à la fin du 2e trimestre 2014, il semble que les investisseurs belges choisissent de plus en plus les fonds d’investissement pour atteindre leurs objectifs d’investissement.

Une enquête de la Belgian Asset Managers Association (BEAMA) a montré qu’en 2013, le secteur des fonds a connu dans notre pays une belle croissance, qui semble encore prendre de la vitesse cette année. L’an dernier, le patrimoine investi en Belgique dans des fonds d’investissement a en effet augmenté de 10,3 %, une progression qui s’est encore accélérée au premier semestre de 2014 pour atteindre pas moins de 10,7 % rien que pendant les 6 premiers mois. Notre première question à Marc Danneels, Responsable Investissements et Conseil chez Beobank, coulait donc de source.

À quoi doit-on d’après vous cette croissance des fonds d’investissement en Belgique ?

« Si l’on se penche sur la raison de cette croissance, on peut voir que la hausse enregistrée au 1er trimestre de cette année s’expliquait encore en majeure partie par la hausse des cours des fonds, tandis qu’elle était due au 2e trimestre aux souscriptions nettes, à savoir le « nouveau capital » investi dans les fonds d’investissement.

Un phénomène pas vraiment surprenant, puisque dans une tentative de stimuler la croissance économique dans la zone euro, la Banque centrale européenne a annoncé au début du mois de juin une série de mesures, dont la baisse des taux de base, ce qui a donné lieu à une baisse des taux d’épargne. Conséquence logique : une partie du capital de 250 milliards d’euros se trouvant sur des comptes d’épargne en Belgique est désormais investie dans des fonds d’investissement en Belgique par des investisseurs qui recherchent un rendement et/ou des revenus réguliers en échange d’une certaine prise de risque. »

D’où vient précisément cet attrait croissant pour les fonds d’investissement en tant que formule d’investissement ?

« Les fonds d’investissement sont tout d’abord de plus en plus ancrés dans les mentalités en Belgique. En Europe continentale, la Belgique demeure un des premiers pays en termes de fonds d’investissement par habitant, avec environ 11 000 euros par personne. Et nous pouvons en être fiers. Les investisseurs individuels peuvent davantage répartir leurs risques avec des fonds d’investissement qu’avec des actions et/ou obligations individuelles. De plus, l’offre de fonds d’investissement, et plus précisément de fonds autres que ceux développés par les groupes bancaires , ne cesse de s’élargir. »

Comment choisir le fonds qui me correspond ?

« Chez Beobank, notre priorité consiste à donner des conseils personnalisés aux clients. Et pour pouvoir offrir cette valeur ajoutée, nous commençons par composer un portefeuille qui répond parfaitement aux objectifs d’investissement et à la sensibilité au risque du client.

Il importe également de pouvoir faire le bon choix dans la vaste offre de fonds d’investissement proposée sur le marché. Nous ne proposons donc à nos clients que les meilleurs fonds après une sélection minutieuse. Nous optons pour des fonds qualitativement forts et nous les suivons via un screening permanent. Il n’est pas seulement important que le rendement soit élevé par rapport au risque, il faut aussi que ces résultats soient cohérents. Notre Premium Funds Selection est ainsi devenue le « meilleur » choix des fonds d’investissement du marché. »

Vous avez des questions spécifiques sur vos investissements ?

Contactez votre conseiller Beobank.