Quid de mon investissement dans le monde de 2017 ?

Etienne de Callataÿ

Etienne de Callataÿ

Trois questions à Etienne de Callataÿ, Chief Economist d’Orcadia Asset Management, propose quelques conseils de base pour ceux qui aimeraient investor.

Quel pourrait être le premier conseil de base que vous donneriez à quelqu’un qui veut investir ?

Ce qu’on sait avec certitude, c’est que les taux d’intérêts vont encore rester bas de nombreux trimestres. Plusieurs facteurs expliquent cet état de fait dont notamment la fragilité perçue de l’économie européenne. Cela ne sera pas sans conséquence : « Si on est prudent, on perd de l’argent ». Il s’agit là, certainement du fait majeur pour les épargnants. Cela pèse plus que le relèvement du précompte mobilier. Prenons le cas d’une action qui a un rendement de 3%. Même avec un taux de précompte passé de 15 à 30% comme c’est le cas en Belgique, la fiscalité vous fait perdre 0.45%. La faiblesse des taux vous a fait perdre plus. Ainsi avec une inflation de 2%, ce qui est le cas chez nous, quand on possède un livret qui rapporte 0%, on perd 2% de pouvoir d’achat en un an. Investir en action reste donc une option intéressante pour celui qui souhaite élargir ou créer un portefeuille.

Quels sont les réflexes à avoir quand on veut investir ?

La bourse doit être faite pour vous. Tout d’abord, il faut savoir si, financièrement, on peut se permettre de perdre. Et puis il faut connaître son profil de tolérance au risque. Certains dorment mal quand ils investissent, d’autres très bien. Ce qui est sûr, c’est qu’en Belgique, on a toujours épargné très prudemment. D’un point de vue macro-économique, c’est inexplicable que le Belge épargne de manière aussi prudente alors que le taux d’intérêt est faible et qu’il possède souvent un certain matelas financier qu’il lui permettrait de prendre des risques.

Mais alors, où investir ?

Dans le contexte économique qui est le nôtre, on peut penser que les taux d’intérêt vont rester bas et les bénéfices bien orientés. Investir en actions européennes est une bonne chose. Il y a une belle perspective, pas d’inquiétude sur le taux de change. D’un point de vue patrimonial, on doit aussi investir dans les pays émergents (Brésil, Chine, Mexique, …). C’est une évidence. C’est même le BA-ba d’un portefeuille diversifié.

En bref

  • « Si on est prudent, on perd de l’argent »
  • Investir en action reste une option intéressante
  • en Belgique, on a toujours épargné très prudemment
  • Investir en actions européennes est une bonne chose