S'assurer
Beobank Home Secure

Système d’alarme et télésurveillance 24h/24. À partir de 22€/mois

Marchés financiers & COVID-19 : aperçu de la situation

Par Yves Kazadi, Senior Analyst - 19/02/2021

Aperçu de marché

Les marchés émergents : et si la surperformance en 2021 provenait des pays sous-pondérés dans les portefeuilles ? 

Dans cette édition nous aborderons de manière sommaire les axes stratégiques d’investissement dans les pays émergents.

Nous partagerons ensemble certaines idées qui pourraient nous être favorables cette année. Lors de prochaines éditions nous entrerons plus en détails par rapport à certaines opportunités que nous mettrons en avant. Nous nous tournerons ici vers 4 pays de l’Asie, 1 pays en Amérique du Sud, 1 en Afrique et 1 en Europe de l’Est.

La Chine 

Indépendamment de la crise du COVID-19, les marchés chinois ont démontré une certaine résilience depuis le mois de mars 2020 entrainant une hausse des marchés de près de 43 %1. Cette surperformance proviendrait d’une reprise en V de l’économie grâce aux mesures prises pour contenir la pandémie. À cela s’ajoute la victoire de Joe Biden (apaisement des tensions) et l’augmentation de la consommation en ligne et du e-commerce.
Les résultats connus au 3e trimestre de 2020 étaient bons et cette tendance devrait continuer en 2021. Ceci s’expliquerait grâce à la potentielle hausse de la consommation domestique et l’accélération dans de nouveaux projets d’infrastructure. Afin de booster la demande domestique le gouvernement pourrait :
  • socialement : s’orienter vers de nouveaux plans d’urbanisation, la réduction des inégalités sociales et l’augmentation des revenus ;
  • technologiquement : continuer dans le déploiement de la 5G, digitaliser l’économie et progresser dans l’intelligence artificielle ;
  • financièrement : augmenter le nombre d’enregistrements d’IPO et ouvrir plus largement son marché boursier.

Une amélioration des revenus dans un environnement où le yuan s’apprécie face au dollar US est aussi synonyme de profits d’entreprises positifs pour celles qui sont fortement exposées à la dette libellée en USD. Parmi les secteurs à mettre en avant, il y a celui de la consommation discrétionnaire, des services de communication et de l’industrie. Ces secteurs devraient bénéficier du shift dans les habitudes de consommation (online) et du progrès technologique. Les secteurs des matériaux (charbon, ciment, l’acier) et des utilities (pétrochimie) devraient eux aussi bénéficier de la hausse de la demande dans le secteur de la construction.

L'Indonésie

L’Indonésie devrait bénéficier de la rotation des actions de croissance en faveur des actions de valeur. Les catalyseurs potentiels pour l’Indonésie seraient les suivants :  

  • L’économie devrait être soutenue par l’appréciation de la roupie ainsi que par la reprise en V de l’économie ;
  • L’acceptation de la loi dite ‘Omnibus Law’2 devrait soutenir et relancer l’économie dans son ensemble;
  • L’afflux de capitaux étrangers suite à la loi ‘Omnibus Law’ ainsi que l’élection de Joe Biden devraient aussi soutenir les performances du marché indonésien. Pour rappel, l’Indonésie a connu un retrait de capital étranger de près de 3 milliards en 2020.

Les secteurs qui pourraient bénéficier de cette tendance positive seraient les financières, les matériaux de base et l’infrastructure grâce au nouveau fonds souverain3.

La Corée du Sud

A l’image de la Chine, la Corée du Sud a elle aussi pu endiguer la pandémie et a vu sa devise s’apprécier. L’appréciation de la devise et le désir du gouvernement à soutenir les investisseurs étrangers devrait continuer d’aider le Kospi (principal indice boursier de la Corée du Sud) à conserver une bonne performance. La Corée du Sud devrait continuer de briller en 2021 au travers des semi-conducteurs. Il y aussi des thèmes autour de l’industrie qui devrait bénéficier de la tendance positive de l’ESG tels que les voitures électriques et les matériaux y liés, l’énergie verte et l’amélioration des data centers.

Parmi les secteurs nous favoriserons la consommation dans son ensemble, la technologie et les matériaux de base.

La Thaïlande

La Thaïlande a été l’un des pays d’Asie les plus atteints par l’impact économique du COVID-19 . Le manque à gagner suite aux fermetures des frontières a pénalisé le pays. Nous retiendrons 3 éléments en faveur de ce pays :

  • La vaccination devrait soutenir la reprise du tourisme et de l’aviation, ce qui sera positif pour la consommation et pour le retour de confiance dans l’économie du pays ;
  • L’élection de Joe Biden devrait attirer plus de capitaux dans la région ;
  • La participation au RCEP (Regional Comprehensive Economic Partnership - projet d'accord de libre-échange entre quinze pays autour de l'océan Pacifique)4 devrait soutenir le secteur industriel et dans une dynamique de relance économique, les exportations et les investissements étrangers devraient eux aussi être en hausse.

Au sein des secteurs nous favoriserons l’industrie, l’immobilier, les financières et la consommation discrétionnaire.

Le Brésil

Le Brésil va aussi attirer notre attention sur 3 grands axes fondamentaux :

  • Les potentielles réformes budgétaires5 qui devraient soutenir le projet autour du revenu de base entrainant une hausse de 192 réaux (29 euros) à 232 réaux (36 euros) et un élargissement de cette mesure pour près de 57 millions d’habitants (vs 41 millions) ;
  • La potentielle hausse des revenus d’entreprise suite à une hausse des prix des matières premières ;
  • Le faible niveau des taux d’intérêts qui entrainerait les investisseurs à favoriser les actions aux obligations et naturellement le Brésil est une région qui, comparée à l’Asie, a été sous-pondérée ces dernières années.

Parmi les secteurs nous favoriserons les financières, l’immobilier et la consommation qu’elle soit discrétionnaire ou durable.

La Russie

La Russie reste un pays à observer au sein des portefeuilles. Pour rappel, son indice (MSCI Russia) est composé de près de 50 % d’actions liées au pétrole et de près de 20 % au financières. Bien que le prix du pétrole n’ait pas retrouvé ses sommets, un Brent autour des 31 euros reste bénéficiaire pour les entreprises extractrices de pétrole en Russie. Suite au vaccin et à la potentielle réouverture des frontières en 2e partie d’année, on pourrait entrevoir un déséquilibre entre l’offre et la demande de pétrole (normalisation des déplacements et de la circulation des avions etc.), entrainant le pétrole à des valorisations autour des 50 dollars par baril. De plus, la baisse du dollar face au rouble est un élément qui devrait soutenir le marché domestique et les ratios financiers des entreprises locales.  

Enfin, la Russie est connue pour être l’un des meilleurs payeurs de dividendes (> 7 %)6 dans les marchés émergents, ce qui la rend attractive face au niveau des taux d’intérêt gouvernementaux où l’on flirte avec des taux nuls voir négatifs.

L'Afrique du Sud

L’Afrique du Sud devrait bénéficier elle aussi de la reprise économique au niveau de ses business locaux. L’économie locale a fortement été touchée par le COVID-19 et pour rappel, avant les évènements du COVID-19, l’économie était déjà entrée en pleine récession . Le gouvernement a promis des réformes autour des visas7  ainsi que de l’énergie renouvelable8 afin de relancer les projets d’infrastructure mais aussi de combattre la corruption.

Dans un tel environnement nous favoriserons le secteur des matériaux de base et de la consommation discrétionnaire.

 

________________________________

Sources:

1. Toutes les données macro dans le texte proviennent de Bloomberg Analytics

2. https://investmentpolicy.unctad.org/investment-policy-monitor/measures/3567/indonesia-omnibus-law-on-job-creation-has-been-enacted

3. https://www.reuters.com/article/us-indonesia-swf-idUSKBN29V0UT

4. https://www.internationaltradecomplianceupdate.com/2020/11/16/thailand-additional-details-about-the-rcep/

5. https://www.ft.com/content/fbad2dd4-b8fe-40b1-bc8d-e4a0deb796f1

6. https://lu.allianzgi.com/-/media/allianzgi/eu/luxembourg/editorial/knowledge-vault/19-1670-russia-the-hidden-dividend-gem.pdf

7. https://www.lexology.com/library/detail.aspx?g=0821fe7b-cf09-41ad-bb6a-4cfa7dc3fdd2

8. https://www.reuters.com/article/uk-safrica-power-idUSKBN29V0NT

Prenez rendez-vous avec un de nos experts

Investisseur novice ou expérimenté ? Prenez le temps de nous parler de vos objectifs. Nous nous ferons un plaisir de partager notre expertise avec vous. Notre conseil est gratuit et ne vous engage à rien.

Rencontrons-nous

Comment pouvons-nous vous aider ?