Comment alléger votre addition fiscale ?

Comment alléger votre addition fiscale ?

Comment alléger votre addition fiscale ?

Bientôt l’heure de remplir votre déclaration fiscale. Outres les cases consacrées à vos revenus, quelques unes méritent toute votre attention : celles qui concernent les dépenses donnant droit à une réduction d’impôts. Moins nombreuses que par le passé, mais tout de même : autant profiter de ce qui est encore possible !

 

Épargne-pension : 940 €

Le montant maximal que vous pouvez verser est fixé à 940 € par an (jusqu’en 2018). La réduction d’impôt correspond à 30 % du montant versé, soit 282 € maximum par contribuable.

Épargne à long terme : 2.260 €

La prime maximale de l'épargne à long terme (liée à vos assurances-vie) est calculée en fonction des revenus professionnels nets imposables. Pour 2016, le total est plafonné à 2.260 €. La marge disponible doit cependant tenir compte des avantages fiscaux éventuels liés au remboursement d'un crédit hypothécaire (bonus-logement).

Energie : 3.040 €

Depuis l’exercice 2014, les travaux réalisés chez soi dans le but d’économiser l’énergie ne donnent plus droit à une réduction d’impôts. Seule l’isolation du toit donne encore droit à une déduction fiscale, pour les immeubles occupés depuis plus de 5 ans : 30% de l’investissement peuvent être déduits, plafonnés à 3.040 euros.

Garde d’enfants : 11,2 €/jour

Les dépenses liées à la garde des enfants de moins de 12 ans en dehors des heures scolaires sont toujours déductibles, pour autant qu’elle ait été confiée à une institutions reconnues (crèche, garderie…). Jusqu’à 45% des dépenses sont déductibles, plafonnées à 11,20 euros par jour et par enfant.

Logement : 750 € à Bruxelles

Les avantages liés aux dispositifs de protection contre le vol et l’incendie ont été supprimés en Flandre et en Wallonie mais perdurent pour les résidents bruxellois. Systèmes d’alarmes, caméras, portes résistantes au feu, extincteurs, détecteurs… bénéficient d’une réduction fiscale de 30 %, plafonnée à 750 €.

Titres-services : 135 à 421,20 €

A Bruxelles, la déductibilité passe de 30 à 15 %, soit 1,35 € par titre-service de 9 €, pour un maximum de 155 titres. Avantage maximal par personne : 210,60 €. En Wallonie, la réduction d’impôt n’est plus que de 0,90 € par titre pour les 150 premiers. Soit un avantage fiscal maximum de 135 €. En Flandre, cette réduction grimpe à 30 % d’un montant maximum de 1.400 €, soit 2,7 € par titre. Avantage max : 421,20 €.

 

Frais réels ou forfaitaires ?

Véhicule, matériel informatique et de bureau, équipements divers… Tout contribuable peut déduire de ses impôts les frais engagés pour l’exercice de sa profession. Pour éviter à chacun de se lancer dans des calculs fastidieux et de collectionner les factures, le fisc a prévu un forfait légal à déduire de ses revenus imposables, relevé par le gouvernement Michel à 3.950 € pour l’exercice 2015. Si la somme de vos dépenses professionnelles dépasse ce montant, vous avez intérêt à passer aux frais réels. A vos calculettes !

 

Plus d’infos sur les dépenses déductibles ? Rendez-vous sur le site du ministère des Finances.