Investir dans le secteur de la chimie : on n’aime que ce que l’on connaît ?

Investir dans le secteur de la chimie : on n’aime que ce que l’on connaît ?

Investir dans le secteur de la chimie : on n’aime que ce que l’on connaît ?

Nous savons tous ce qu'est la chimie : la science qui étudie les atomes et les molécules et leurs interactions. La chimie influence notre vie quotidienne, c’est absolument évident. Songeons à la production de médicaments et d'engrais. Si le secteur est très populaire parmi nos gestionnaires de fonds, il est encore trop peu connu du grand public.

Chimie spécialisée
L’un des sous-secteurs évoluant le plus vite dans certains pays en développement est celui de la chimie spécialisée. En Inde, par exemple, ce secteur a réalisé une croissance de 15% en 5 ans. Cette croissance est due à trois facteurs :


  • la demande pour les produits augmente suite à l’émergence d’une classe moyenne

  • les normes de production plus strictes dans différents segments de l'industrie

  • des charges salariales plus élevées en Chine et des normes plus strictes pour l’environnement




  •  
  •  
  •  


-> les entreprises déménagent en Inde

Des segments intéressants du secteur

D’après nos analystes, certains segments de marché comme la peinture, les polymères et le parfum peuvent être porteurs. Certaines entreprises indiennes actives dans ces segments de marché peuvent, en leur qualité d'utilisateurs finaux, tirer profit à moyen terme des perspectives positives dans différents secteurs, comme la construction, l'automobile, les soins, l'agriculture et l'industrie de l'impression. Ces entreprises peuvent en outre exporter leurs marchandises à des prix relativement bas.

Biocarburant

L’éthanol est produit surtout aux États-Unis et au Brésil, où le marché ne cesse de se développer ces derniers temps. Bien que cette croissance se déroule différemment dans les deux pays. Au Brésil, la demande pour l’éthanol ne cesse d’augmenter, pour deux raisons :

 


  • la hausse des prix du gaz à long terme

  • la demande accrue des ménages brésiliens.




  •  
  •  
  •  


Chez nous, l’éthanol s'utilise surtout dans l'essence. Le grand succès de l’éthanol au Brésil est dû aux voitures ‘Fuel Flexible’. À l’achat d’une voiture, le client peut en effet choisir de rouler à l'éthanol et/ou au gaz. Pour réduire les impôts, le gouvernement brésilien soutient le secteur de l'éthanol cette année.

En outre, la demande pour l’éthanol va exploser si le gouvernement brésilien accepte la proposition de Petrobas, qui veut aligner le prix du gaz naturel au Brésil sur le prix international. Les prix du gaz naturel au Brésil sont en effet inférieurs de 15% à ceux du reste du monde. Si cette proposition aboutit, les grandes entreprises brésiliennes présentes sur le marché de l’éthanol pourraient être les grandes gagnantes de cette saga.

Engrais

La population des pays en développement se pose de graves questions concernant la sécurité alimentaire. Le recul de la production agricole, consécutif au déboisement ou aux mauvaises récoltes, n'est pas négligeable. Les Nations Unies espèrent pouvoir améliorer les technologies agricoles et doubler les stocks alimentaires pour 2050. Ces préoccupations devraient représenter un énorme potentiel pour les producteurs d’engrais.

Investir ?

À long terme, le secteur de la chimie offre d’intéressantes perspectives pour l’investisseur. Étant donné les derniers développements, le secteur pourrait devenir un atout important pour votre portefeuille d'investissements les prochains semestres. Les différentes stratégies et les principales entreprises actives dans ces secteurs se retrouvent dans les fonds d'investissement sectoriels pour l'agriculture et l'industrie.

 

Vous avez des questions spécifiques sur vos investissements ?
Contactez votre conseiller Beobank. 

 

Nous vous rappelons que les produits d’investissement sont exposés à des risques, en ce compris la perte possible du capital investi. Les produits d’investissement ne sont pas des dépôts bancaires et ne sont pas garantis par Beobank NV/SA.