Le réchauffement climatique et vos investissements

Le chiffre du mois avec Schroders

Les émissions de CO2 augmenteront de 2% en 2018

Les émissions de CO2 augmenteront de 2% en 2018

Malgré une croissance économique continue, les émissions mondiales de CO2 n’ont pas augmenté en 2016-2017. Malheureusement, la tendance se renversera en 2018 puisque les émissions de CO2 devraient augmenter de 2%*. Cela n’arrêtera pas la tendance de consommateurs de plus en plus portés sur le développement durable.

Afin de répondre à la demande du marché grandissant de la consommation éthique, les sociétés devront développer des produits plus éco responsables. Ce n’est d’ailleurs pas que côté consommateur que la différence se fait ressentir : côté Business, certaines compagnies d’assurance ont déclaré ne plus vouloir assurer de nouveaux projets de mines de charbon.

Schroders : la transition vers une économie « low-carbon » amène des opportunités

Si la transition vers une économie moins dépendante d’énergie fossile est facile à prévoir, elle ne paraît cependant pas bien comprise ni prise en compte par les marchés d’actions/boursiers. Là se situe peut-être une belle opportunité pour les investisseurs : les changements structurels amenés par le réchauffement climatique vont continuer d’être un facteur qui influence la performance des marchés d’actions internationaux. Sur le court-terme, Schroders prédit une hausse en profitabilité des investissements liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique.

Les tendances structurelles de croissance engendrées par le changement climatique resteront un puissant moteur sous-jacent de la performance - Schröders

Le commentaire de Marc Danneels

Aucun doute n’est possible sur les dangers que pose le changement climatique sur le long terme : montée des eaux, rendant de nombreuses régions inhabitables ; changements de température extrêmes, qui risquent de conduire à une précarité alimentaire et une pénurie d’eau potable, etc. Les régulateurs ont pris le pas, et nous attendons des régulations encore plus strictes concernant les émissions de CO2. Les consommateurs ont également de plus en plus conscience de l’impact de leurs choix. Ces tendances demandent à ce que les entreprises dans de plus en plus de secteurs adaptent leur modèle.

Au final sortiront gagnantes les entreprises ayant réussi la transition avec succès ; celles qui auront su adapter de manière efficace et efficiente leurs produits et leurs méthodes aux nouvelles demandes des consommateurs et des régulateurs. Les entreprises qui se positionnent comme éthiques, et dont les produits suivent.

Comment l’investisseur doit-il aborder le réchauffement climatique ?

Les marchés sous-estiment à l’heure actuelle le potentiel de croissance des entreprises écoresponsables qui cherchent à résoudre le problème du réchauffement climatique. Une analyse approfondie est nécessaire afin de détecter les sociétés qui ont un véritable potentiel de croissance structurelle sur le long-terme. Ce genre d’analyse est complexe, et il faut pour cela faire appel à des spécialistes.

L’investisseur peut s’appuyer sur l’expertise des autres en choisissant un fonds d’investissement qui sélectionne les entreprises qui développent des produits innovateurs et écoresponsables. Ainsi, il diversifie son portefeuille d’investissement tout en tenant compte de cette tendance irrépressible.  

En bref

  • Les marchés sous-estiment le potentiel des entreprises écoresponsables
  • Le réchauffement climatique est inévitable, et son impact économique sera transformateur
  • Les experts de maisons de fonds sont mieux à même d’analyser ce marché encore immature

* https://www.newscientist.com/article/2152929-bad-news-carbon-emissions-have-suddenly-started-rising-again/