Les avantages d’un fonds d’investissement

Les avantages d’un fonds d’investissement

Les avantages d’un fonds d’investissement

Rendons-nous à l’évidence : les livrets d’épargne offrent des taux d’intérêt très bas, plus bas même que l’inflation actuelle, qui dévalorise constamment vos économies. La plupart des spécialistes pensent en outre que cette situation n’est pas près d’évoluer. Le redressement de l’économie européenne en est encore à un stade trop précoce pour que la Banque centrale européenne réaugmente déjà les taux d’intérêt.

Un spécialiste avisé

De nombreux épargnants sont donc à la recherche d’alternatives plus rentables au livret d’épargne. Les fonds d’investissement peuvent être une solution appropriée à cet égard.

« L’idée derrière un fonds d’investissement est simple », explique Marc Danneels. « Sous la direction d’un gestionnaire de fonds, l’argent de milliers d’épargnants est investi, par exemple, en actions, obligations, matières premières, bien immobiliers et/ou autres actifs. Bien qu’ils comportent des risques plus nombreux et plus élevés que les produits d’épargne, les fonds d’investissement peuvent générer davantage de profits à plus long terme, même lorsque vous agissez avec prudence.»

Beobank propose des fonds d’autres gestionnaires qu’elle considère être parmi les plus prestigieux au monde. Tous ces fonds se spécialisent dans une classe d’actifs spécifique (par ex. fonds d’actions, fonds d’obligations), dans un secteur spécifique, ou dans une région spécifique. Certains fonds se focalisent essentiellement sur l’Asie, d’autres sur l’Europe ou les États-Unis, ou encore sur les pays émergents. Pour des montants d’investissement plus modestes, il peut également être indiqué d’investir dans des ‘fonds mixtes’. Ces fonds n’investissent pas exclusivement dans des actions ou obligations ou une autre classe d’actifs spécifique, mais peuvent au contraire investir dans tous ces instruments.

« Le rôle du gestionnaire est d’une importance capitale », selon Marc Danneels. « Il s’agit d’un spécialiste avisé qui gère activement le fonds, anticipe les mouvements du marché et décide de la répartition la plus optimale entre les différentes sortes de titres à tel ou tel moment. Le client suit donc sa vision et se fie à ses connaissances et son expertise. »

Portefeuille sur mesure

« Vous n’avez absolument pas besoin de disposer d’un énorme capital pour investir dans un fonds d’investissement » , comme le souligne Danneels. « Vous pouvez déjà investir à partir de 5.000 à 10.000 euros. Notre approche en matière d’investissements consiste à dispenser, pour chaque client, des conseils personnalisés et de constituer avec lui un portefeuille sur mesure. Il convient de respecter quelques règles du jeu à cet égard. Nous établissons ainsi un profil de risque pour chaque client et évaluons en outre sa sensibilité aux fluctuations du marché. Nous nous assurons naturellement que les produits que nous lui recommandons correspondent à ce profil. Nous veillons en outre à avoir suffisamment de diversité : il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier, et cela vaut également pour les fonds. »

S’il y a une chose que les épargnants doivent bien garder à l’esprit, c’est qu’il s’agit là d’investissements sur le long terme. « Investir de l’argent dont vous aurez besoin dans trois ou six mois n’a aucun sens », avertit Danneels. « Si vous désirez investir dans ce type de fonds, partez de préférence sur un horizon d’investissement de cinq à six ans. »

Livret d’épargne vs fonds

La question demeure encore de savoir ce que l’on peut attendre de ces fonds d’investissement en matière de rendement ? Il est certes impossible de prédire l’avenir, mais nous pouvons néanmoins regarder en arrière et mentionner quelques chiffres représentatifs. « Celui qui aurait investi, en janvier 2006, 10.000 euros dans un portefeuille modèle dynamique chez Beobank et dans une classe de risque de 5 sur 7 aurait disposé, en décembre 2015, d’un capital de 17.244 euros », calcule Danneels. « Pour un portefeuille modèle modéré avec un profil de risque plus bas, à savoir de 3 sur 7, ce montant s’élèverait tout de même à 16.745 euros. Cette période inclut les années de crise profonde 2008-2009. Sur cette même période, un compte d’épargne, comportant moins de risques et une meilleure protection, afficherait exactement 12.342 euros . »

Les rendements passés ne constituent cependant pas une indication des performances futures et peuvent être trompeurs.

 

Demandez à votre conseiller Beobank d’établir une proposition pour vous. Il vous écoutera attentivement et vous donnera des conseils appropriés.

 

Nous vous rappelons que les produits d’investissement sont exposés à des risques, en ce compris la perte possible du capital investi. Les produits d’investissement ne sont pas des dépôts bancaires et ne sont pas garantis par Beobank NV|SA.

 

1 Indices utilisés pour calculer les performances des portefeuilles modèles.
Cash : EONIA, Obligations d’État : Citi Euro Broad IG Sovereign, Obligations d’entreprises : Citi Euro Broad IG Non ABS Corporate, Obligations à haut rendement : Barclays Pan Euro High Yield, Obligations marchés émergents : JPM GBI Emerging Global Diversified, Actions européennes : MSCI Europe, Actions américaines : MSCI USA, Actions Asie-Pacifique : MSCI Pacific, Actions pays émergents : MSCI Emerging Markets, Actions mondiales : MSCI World, Investissements thématiques : MSCI World Real Estate.


2 Ce rendement est calculé en euros sur base du taux d’intérêt de base et de la prime de fidélité des comptes d’épargne qui présentaient le taux d’intérêt le plus élevé entre le 01/01/2006 et le 31/12/2015.